Communauté de collaborateurs —

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Bien s’alimenter, même en télétravail

Pas facile de bien s’alimenter en télétravail lorsque son réfrigérateur se trouve à quelques mètres de soi. Pour moi aussi c’est dur, rassurez-vous… Mais il est important de pouvoir garder un rythme – y compris alimentaire - pour ne pas perturber son équilibre. Voici quelques conseils d’expertes pour garder une alimentation saine et équilibrée même en télétravail.

L’alimentation, un carburant pour l’organisme

Le télétravail nous est tous un peu tombé dessus. Et sans comprendre pourquoi nous voici, pour ceux qui le peuvent, à devoir reconsidérer notre lieu de vie pour l’adapter au mieux à cette nouvelle situation. Et cela passe notamment par son alimentation. Une alimentation équilibrée, saine tout en se faisant plaisir. C’est ça le secret ! Notre ingénieure en alimentation et santé chez AÉSIO, Marie Verny, ne vous dira pas le contraire.

L’alimentation c’est le carburant de notre organisme, il est essentiel de bien manger en prenant en compte l’équilibre alimentaire tout en se faisant plaisir. On a le droit de faire quelques petits écarts, puisque l’équilibre alimentaire ne se fait pas uniquement sur la journée mais sur le long terme. Donc pas de panique si on déroge un petit peu à l’équilibre alimentaire puisque nous avons aussi besoin de réconfort et de manger quelque chose qui nous fait du bien. ”

Marie Verny Ingénieure en alimentation et santé

C’est simple, avant même de parler de conserver un rythme alimentaire, il faut écouter ses signaux de faim. Donc il n’est pas nécessaire d’engloutir la moitié d’un paquet de gâteaux devant son ordinateur si vous n’avez pas faim. Parce que votre organisme est bien fait et qu’il sait vous envoyer des signaux d’alarme lorsqu’il a besoin de son carburant. Distinguer la faim physiologique de l’envie de manger sont les mots d’ordre de notre experte !

Ecouter ses signaux de faim

C’est simple, avant même de parler de conserver un rythme alimentaire, il faut écouter ses signaux de faim. Donc il n’est pas nécessaire d’engloutir la moitié d’un paquet de gâteaux devant son ordinateur si vous n’avez pas faim. Parce que votre organisme est bien fait et qu’il sait vous envoyer des signaux d’alarme lorsqu’il a besoin de son carburant. Distinguer la faim physiologique de l’envie de manger sont les mots d’ordre de notre experte !

« Les sensations de coupe-faim on les ressens quand l’estomac commence à gargouiller, ou encore lorsque la sensation de froid et de fatigue se fait ressentir. A ce moment-là, c’est peut-être il est de faire le plein d’énergie et parfois sortir du cadre d’horaire habituel. Si la sensation de faim apparaît un petit peu plus tard, et si vous le pouvez, n’hésitez pas à décaler vos repas et attendre que les signaux se manifestent. » Marie Verny, Ingénieure en alimentation et santé.

Faire des pauses, ça s’impose...

Le télétravail est peut-être l’occasion de partager des moments avec sa famille lors des pauses-déjeuner par exemple ? Ce qui est plus rarement possible lorsque nous travaillons au bureau.

Alors, prenez le temps de vous poser, déconnectez-vous le temps d’un repas, pour repartir du bon pied pour le reste de la journée.

« Donc on s’éloigne de son ordinateur ; même si on peut s’éloigner des écrans complétement, c’est l’idéal et si on peut cuisiner autant en profiter. Si ce n’est pas possible, essayez de préparer vos plats la veille ou d’anticiper en batch cooking, en concentrant ces recettes le week-end pour mieux les apprécier la semaine et prendre le temps de manger.  Il est important d’avoir cette coupure pour continuer le reste de la journée en toute sérénité ». Marie Verny, Ingénieure en alimentation et santé.

La joie dans l’estomac, c’est IMPORTANT !

Audrey Kruger est naturopathe chez Les paniers de Léa. Une entreprise basée sur un écosystème qui s’appuie sur des engagements RSE et des producteurs locaux qui proposent des paniers alimentations pour que chacun puisse bien s’alimenter. L’alimentation est une source d’énergie et de bien-être pour #TravaillerMieux.

« Les paniers de Léa propose des paniers alimentation (petit-déjeuner, déjeuner, ou encore goûter) pour que les personnes puissent bien s’alimenter et comprendre que l’alimentation est une source d’énergie. Face à la situation actuelle l'enseigne a décidé de proposer, aux habitants de la métropole lilloise des paniers anti-gaspi. Beaucoup de producteurs se retrouvent avec leurs fruits et légumes sur les bras sans savoir quoi en faire.  Ces paniers ont pour but de retrouver le plaisir dans l’alimentation. » Audrey Kruger, Naturopathe.

Superaliments et superfood, des super compléments

Appelé aussi des alicaments, ce sont des aliments qui ont des effets extrêmement bénéfiques pour le corps, avec des quantités importantes en nutriments, d'antioxydants, de minéraux, de vitamines, de fibres, etc. Curcuma, grenade, myrtille, … sont quelques exemples de super-héros de l’alimentation.  Alors il ne faut pas s’en priver !

« Les super aliments ont des « super-pouvoirs » qui permettent vraiment d’améliorer son énergie. Ce n’est pas en manger beaucoup, c’est en manger de manière juste. Les besoins et apports sont différents d’un individu à un autre. Cela dépend notamment du travail que l’on fait et de l’énergie dont le corps a besoin. » Audrey Kruger, Naturopathe.

Retrouvez en vidéo les conseils de Marie Verny et Audrey Kruger pour en savoir plus.

Et n’oubliez pas, bien s’alimenter c’est aussi garantir son capital santé !

Rédigé par : Sofia TAALIBI