Nicolas JOSSIER

Navigateur professionnel touché par un lymphome en 2015, Nicolas JOSSIER porte aujourd'hui le combat de chacun face à cette maladie. Le quotidien des malades est ponctué d'étapes qui laissent des traces autant physiques que psychologiques. Sensible aux messages d'espoir que portent Nicolas, c'est naturellement qu'AÉSIO Mutuelle est devenu son partenaire. Il est aujourd'hui notre ambassadeur sur la thématique des cancers et du sport santé.
Nicolas JOSSIER sur son bateau

photo @Nicolas Jossier

Un exemple de résilience

L'annonce, le parcours de soin, le retour à la vie quotidienne… sont des étapes qui cachent des maux : perte de confiance, repli sur soi, douleurs physiques, perte de lien social…

Pour faire face, l'association ELLYE (France Lymphome Espoir est là, pour informer, écouter, aider la recherche. C'est en 2015, entre deux cures de chimiothérapie, que Nicolas a rencontré les bénévoles de cette association. Une première qui lui avait permis d'échanger et de se sentir moins seul face à sa maladie. C'est ce message d'espoir que Nicolas souhaite porter sur les océans. Être un témoin, une voix qui amplifie le message des bénévoles et des malades.

Valoriser l'expérience patient :

Avant 2015, Nicolas était navigateur, un métier exigeant souvent synonyme d'aventures. Le lymphome a débarqué et l'aventure s'est « enrichie ».

Nicolas Jossier aime échanger sans filtre, en face à face, témoigner en tant que patient d'un lymphome au métier peur commun : celui de navigateur

Le 13 mai 2022, avant son départ pour la Normandy Channel Race 2022, Nicolas Jossier a rencontré des personnes du quartier de la Guérinière à Caen, accompagnés par la Caf du Calvados. Organisée par AÉSIO Mutuelle, cette rencontre a permis aux participants d'échanger avec le skipper sur son parcours de soin :

  • L'annonce
  • Le premier rendez-vous hémato
  • La dépersonnalisation du corps et le « parlé » médical
  • Entrée et sortie dans le parcours de soin
  • La rémission
  • La chronicité : angoisse d'une rechute annoncée
  • La bigorexie : nouvelle pathologie post-traitement ?

À travers mon expérience sportive de résilience, je veux prouver qu’il est possible de revivre après le parcours de soins. Pour cela, il faut se projeter au-delà de la maladie, se reconstruire en vivant ses passions. ”

Nicolas JOSSIER

Découvrez en image son expérience