Performance de notre système de santé - étude

Selon un baromètre des priorités des Français publié par Kantar en 2019, la santé publique occupe la 1ère place, jugée prioritaire par 46% des interrogés. Comment doit-on améliorer le système de sante français pour qu’il répond aux besoins de tous et chacun, dans une société en perpétuelle évolution...

En tant qu’acteur majeur dans le domaine de la santé et de la protection des personnes, le Groupe AÉSIO s’est interrogé, avec l’Institut Sapiens, sur les forces et les faiblesses de notre système de santé, en les comparant avec ceux d’autres pays de l’OCDE ¹.

Téléchargez le Carnet "Performance du système de santé"

Performance du système de santé - Carnet 6.2 Mo - PDF

Les critères de qualité, d’accessibilité financière et géographique, de couverture et de prévention ont mené non seulement à un classement, mais aussi à une mise en lumière des avantages et des points d’amélioration qui nous restent à franchir, afin de préserver notre système de santé et de le rendre plus performant pour que tous les Français en bénéficient.

Cette étude offre des enseignements précieux, et porte dans le débat public des éléments concrets et fiables sur notre système de santé pour aller au-delà des croyances et des postures. ”

Patrick BROTHIER Président Groupe AÉSIO

On pense souvent que la France a le meilleur système de santé du monde, mais si on se réfère à l’étude, la France n’arrive qu’au 13e rang des 25 pays de l’OCDE ! ”

Olivier BABEAU Président de l’Institut Sapiens

Les principaux enseignements de l’étude Performances du système de santé

En prenant en compte des critères comme la qualité du système de santé, l’accessibilité financière et géographique, la couverture du système  et la prévention, la France se situe sur la 13ème place parmi 25 pays de l’OCDE.

Classement des pays de l'OCDE

Parmi les points positifs qui distinguent le système de santé Français, on note :

  • le reste à charge le plus bas des pays de l’OCDE
  • des traitements contre le cancer qui sont parmi les meilleurs des pays de l’OCDE
  • une excellente couverture vaccinale
  • une densité de lits et un réseau hospitalier qui sont aussi parmi les meilleurs

 

Télécharger l'étude

Sécuriser et améliorer notre système de santé - Etude complète 14 Mo - PDF

 

Les avantages du système mixte français

En France, le financement du système de santé est assuré par les organismes de base (Sécurité sociale), l’État (les financeurs publics et collectivités locales) et le secteur privé (organismes complémentaires, industrie pharmaceutique et ménages).

En cela, on parle de système mixte.

Les avantages de ce système, sont  :

  • une bonne dynamique dans l’articulation des dépenses
  • un faible reste à charge
  • une forte mutualisation du risque qui permet un taux de couverture élevé

Points forts et d'amélioration du système de santé français

Performance du système de santé - Carnet 6.2 Mo - PDF

 

Les spécificités du système de santé Français

Le système de santé français est l'un des plus coûteux parmi les pays de l’OCDE : en 2018, les dépenses de santé en France s’élèvent à 11,2 % du PIB, contre une moyenne des pays de l’OCDE à 8,8 %.

Dépenses du système de santé

Carte France 11,2% du PIB en France

Croissance economique 8,8% du PIB dans les autres pays de l'OCDE

Part des ménages dans l'articulation des dépenses

Performance du système de santé - Carnet 6.2 Mo - PDF

Parole aux experts

En tant que groupe mutualiste, acteur clé de la protection de la personne et de la prévoyance, AÉSIO s’attache à éclairer l’opinion sur les grands enjeux de santé publique. Fidèle à son rôle de veilleur et d’éclaireur, nous souhaitons, sur cette question de la performance de notre système de santé, multiplier les points de vue : nous avons donc demandé à une variété d’acteurs de nous livrer leur regard sur ces enjeux, déterminants pour notre avenir.

En France, le déploiement du Health Data Hub peut donner un véritable avantage à notre pays. Ce déploiement s’inscrit en cohérence avec l’agenda de transformation numérique de notre système de santé porté par Dominique PON, pour nous mettre collectivement en ordre de bataille pour relever ce défi essentiel. ”

David GRUSON Directeur du Prgm santé Groupe Jouve ; ancien délégué Gal Fédé. Hospit. de France ; ancien conseiller santé à Matignon

La santé devient une responsabilité partagée où tout le monde gagne à s’y investir : la société, l’employeur, les collaborateurs. Le syndrome du "pas dans ma cours" n’a plus lieu d’être. Au sein du collectif de travail, ce sont toutes les parties prenantes internes et externes qui ont avantage à y contribuer. ”

Marie-Claude PELLETIER Présidente et fondatrice de Global-Watch.com, Canada

Adopter des comportements de prévention n’est pas chose facile pour nombre d’individus. Les inégalités sociales de santé sont des déterminants puissants de certains comportements : alimentation, tabac, alcool, ces habitudes peuvent être prises précocement. ”

Christine LE CLAINCHE Professeure des Universités en économie de la santé, Université de Lille

Le problème majeur du système en France, c'est qu'elle a encore du mal à voir dans la santé autre chose qu'une absence de maladie. Alors que l'OMS nous dit que c'est un état complet de bien-être physique, social et mental. ”

Cyril BENOIT hercheur CNRS au Centre d’études européennes et de politique comparée, Sciences Po

Face à la gravité, la complexité et aux incertitudes posées par les conséquences des changements climatiques, nous devons assurer la résilience des populations et du système de santé. Il s’agit de renforcer la capacité des personnes et des populations exposées à des vulnérabilités, des catastrophes ou des crises, à y faire face, à s’adapter, à se relever et à retrouver une vie digne et autonome. ”

Jean-Christophe COMBE Directeur général Croix-Rouge Française

Découvrir le Communiqué de Presse du 15/09/20

Performance du Système de santé Français - Septembre 2020 226.9 Ko - PDF


¹ L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) est une organisation internationale d'études économiques, dont les pays membres — des pays développés pour la plupart — ont en commun un système de gouvernement démocratique et une économie de marché. Elle joue essentiellement un rôle d'assemblée consultative. L'OCDE a succédé à l'Organisation européenne de coopération économique (OECE). En 2020, l'OCDE compte 37 pays membres et regroupe plusieurs centaines d'experts.