Partenariat

Temps de lecture estimé : 2 minutes

COVID-19 : essai solidaire transformé par le rugbyman Vincent FARRÉ

La troisième ligne du SUA, partenaire du groupe AÉSIO, s’est mobilisée pour soutenir le personnel soignant de l'hôpital d'Agen durant la crise sanitaire. Un engagement qui fut une évidence pour Vincent FARRÉ et son club de rugby. Le joueur est revenu sur cet acte solidaire lors de notre interview du 22 mai dernier.
Le personnel soignant de l'Hopital d'Agen portant une pancarte MERCI

Durant le confinement, vous avez été à l’initiative d’un élan solidaire, comment l’idée vous est venue ?

« Pour la petite histoire, en début de confinement avec deux joueurs, on avait pour habitude de s'appeler en visio pendant nos séances de sports quotidiennes. Nous avons échangé sur la détresse de nos proches travaillant dans le domaine hospitalier qui se battaient pour sauver des vies. Nous nous sommes sentis impuissants face à cette situation, on a donc réfléchi à un moyen d'entraide pour les soutenir. »

Votre club s’est associé à cette démarche solidaire, pourquoi l’avez-vous embarqué dans cette action ?

« On a décidé de se cotiser entre les joueurs et le staff du SUA en créant une cagnotte solidaire en ligne. On s'est rapidement rendu compte qu'on pouvait profiter de l'aura du club dans la ville d’Agen mais également dans la région afin de fédérer un maximum de dons. Avec l'aide précieuse de l'analyste vidéo du club, Vincent Péducasse, on a rendu la cagnotte publique. Et le succès ne s'est pas fait attendre. »

Face à cette situation inédite de crise sanitaire, souhaitez-vous partager un message ?

« Je voudrais simplement remercier tous les donateurs. Nous savions déjà que le SUA était une grande famille mais là, nous en avons eu la confirmation. Je remercie également la ‘Brasserie l'Indé’ avec qui nous avons collaboré pour fournir des paniers repas à l'ensemble du personnel soignant d'Agen. Notre cagnotte leur a permis d'étendre leurs actions solidaires. »

Des mouvements solidaires se sont multipliés un peu partout en France, pensez-vous que cette mobilisation de l’univers sportif va perdurer ?

« Je pense que ces engagements sont nécessaires, ces actions permettent une cohésion et contribuent à une entraide sociale. Elles sont fondamentales pour nous sortir de cette crise. La solidarité, l’entraide, l’engagement sont des valeurs propres à notre sport, c'était une évidence pour nous de lancer cette démarche. »