#Objectif bien-être

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Soleil : prenez soin de votre peau

Le soleil véhicule beaucoup d'images positives. Pourtant, il peut être redoutable quand on en abuse. Avec AÉSIO mutuelle, soyez "éclairé" sur les causes du cancer de la peau et sur les dangers du soleil.

Les beaux jours approchent et vous voulez profiter des bienfaits du soleil ? Jusque-là rien d’anormal mais attention, le soleil émet des rayons ultraviolets (UV) qui peuvent être dangereux et qui nécessitent de prendre des précautions pour s’en protéger.

Une exposition excessive aux rayons UV rend la peau plus sensible et augmente le risque de cancer de la peau.

Cancer de la peau, sommes-nous tous égaux ?

Le type de peau est un facteur de risque déterminant pour le cancer de la peau. La façon dont la peau réagit aux rayons ultraviolets détermine le type de peau.

En fonction de votre type de peau, vous êtes plus ou moins sensible aux rayons UV :

  • Si vous avez une peau blanche ou claire avec des taches de rousseur des cheveux blonds ou roux, (phototype 1, 2 et 3), le risque de développer un cancer cutané est plus élevé puisque vous possédez moins de mélanine, des pigments biologiques dont le rôle essentiel est de protéger la peau contre les rayonnements ultraviolets du soleil.
  • Si vous avez une peau mate ou foncée (prototype 4, 5 et 6), vous pouvez également être concerné par le cancer de la peau, sur les parties du corps peu, ou non exposées au soleil (paume des mains, des pieds…).

—  Il existe plusieurs types de cancer de la peau

Les plus fréquents sont les carcinomes (90% des cas) : ce sont des tumeurs qui se développent à partir des cellules de l’épiderme, la couche la plus superficielle de la peau, et qui se déclenchent généralement après 50 ans, ou chez les personnes qui travaillent en extérieur. Ils sont globalement bien traités.

Les moins fréquents sont les mélanomes, tumeurs malignes du système pigmentaire de la peau (mélanocytes). Ce type de cancer de la peau représente 10% des cas, il est le plus grave. Toutefois, s’il est dépisté à un stade précoce, il peut être traité efficacement.

Un coup de soleil reste une brûlure de la peau au 1er degré et non la première étape d’un bronzage parfait ! Brûler pour bronzer, est la plus grande des idées reçues qui entoure l’exposition au soleil... ”

Dr. Lévy-Rameau Dermatologue

—  Prédispositions au cancer de la peau : quels sont les facteurs ?

En dehors de votre type de peau, certains facteurs peuvent augmenter le risque de cancer de la peau :

  • Peau claire, cheveux blonds ou roux, bronzage difficile
  • Nombreux grains de beauté, taches de naissance ou taches brunes
  • Antécédents familiaux
  • Système immunitaire affaibli
  • Coups de soleil avec ampoules pendant l’enfance ou l’adolescence
  • Mode de vie (profession ou loisirs) donnant lieu à des expositions solaires intenses
  • Séances de bronzage dans des centres d’UV
  • Grains de beauté larges, + de 5mm et irréguliers

Si vous êtes concerné, consultez votre médecin traitant. 

Site d'information Sauversapeau.com

#SauvezVotrePeau avec le diagnostic ABCDE

Comme nous l’avons vu, les grains de beauté représentent un facteur qui peut augmenter les risques de cancers de la peau.

C’est pourquoi les professionnels de santé recommandent, en plus des visites de contrôle chez un dermatologue, de s’auto-diagnostiquer une fois tous les 3 mois environ avec la méthode ABCDE.

Il s’agit d’observer son corps nu, entièrement, et de classer ces grains de beauté, selon si vous constatez :

A comme Asymétrie : grain de beauté de forme ni ronde ni ovale, dont les couleurs et les reliefs ne sont pas répartis de façon régulière.

B comme Bords irréguliers : bords mal délimités.

C comme Couleur non homogène :  présence désordonnée de plusieurs couleurs (noir, bleu, marron, rouge ou blanc).

D comme Diamètre en augmentation : diamètre qui augmente au niveau de la taille (souvent supérieur à 6mm, la taille de section d’un crayon).

E comme Evolution : changement rapide de couleur, de taille, de forme ou d’épaisseur.

Cette méthode vous aidera à diagnostiquer vous-même vos grains de beauté, alors ayez le bon réflexe ! Si vous observer une ou plusieurs de ces descriptions, consultez votre médecin traitant ou votre dermatologue.

Conseils du Dr. Lévy-Rameau, dermatologue à la clinique mutualiste de Montpellier

Quels sont les effets du soleil sur la peau ?

Le premier d’entre eux est l’accélération du vieillissement cutané. En filigrane, le risque de développer des lésions pré-cancéreuses. La présence de nouvelles taches blanches et marrons sur la peau signifie qu’elle a souffert, au fil des ans, de l’exposition au soleil.

Viennent ensuite les différents cancers de la peau : le mélanome malin, le plus grave, qui représente 10% des tumeurs, le carcinome basocellulaire très fréquent (70% des cas) qui se soigne très bien et, enfin, le carcinome épidermoïde, plus rare (20% des cancers) mais plus invasif. Il touche notamment les personnes qui travaillent en extérieur.

Le soleil peut aussi provoquer des lucites, autrement dit des allergies, qui se manifestent par l’apparition de petits boutons, voire de plaques rouges, avec beaucoup de démangeaisons sur les zones exposées.

En résumé, le soleil est-il mauvais pour la santé ?

Pas forcément. Il joue notamment un rôle essentiel dans la synthèse de la vitamine D par l’organisme, mais nous l'avons en quantité suffisante dans notre alimentation, et il est certes bon pour le moral et souvent synonyme de vacances et de loisirs.

Mais un coup de soleil reste une brûlure de la peau au 1er degré et non la première étape d’un bronzage parfait ! Brûler pour bronzer, est la plus grande des idées reçues qui entoure l’exposition au soleil.

Quelles sont les bases d’une bonne protection solaire ?

Il est important d’adapter sa tenue à l’activité pratiquée. Le tee-shirt en coton, les lunettes de soleil et le chapeau constituent la base pour les activités nautiques comme pour les balades en ville !
Sur la plage, attention aux parasols. Ils vous fournissent de l’ombre mais ne filtrent pas les UVB.
Par ailleurs, évitez de vous exposer entre 11 heures et 16 heures, préférez une sortie au musée ou au cinéma, la sieste à l’intérieur, la lecture...
Enfin, choisissez avec soin votre crème solaire et appliquez-la correctement.

Photo by daiga_ellaby - Unsplash

©photo Daiga Ellaby on Unsplash

Justement, quelle crème choisir ?

Écran total, crème, huile… Aujourd’hui, la majorité des protections solaires sont de bonne qualité. À vous de choisir la galénique (texture) qui vous convient. Les premiers jours d’exposition, optez pour un indice 50 et +, quel que soit le phototype de votre peau. Mais attention, cette indication d'écran total ne vaut que dans les conditions de laboratoire : avec une épaisse couche de crème, sans le frottement des habits ou du sac à dos sur la peau et sans la sueur !
En conditions réelles, il est recommandé de renouveler l’application de la crème solaire, toutes les deux heures minimums !

Personnellement, je préconise de mettre la première couche chez vous, lorsque vous avez le temps et pouvez le faire dévêtu.

Peut-on préparer sa peau au soleil ?

Si par préparation, vous entendez séances d’UV, la réponse est non !
Pour le reste (pilules, autobronzants), c’est surtout du marketing. Ces produits ne vous dispensent pas de vous protéger lorsque vous vous exposez au soleil.
Par ailleurs, la santé de votre peau passe aussi par des visites de contrôle chez le dermatologue.

Sachez que, chaque année, vous pouvez bénéficier d’une consultation entièrement prise en charge par l’Assurance maladie et votre complémentaire santé. Enfin, pour votre santé, n’hésitez pas à examiner régulièrement votre peau, et prêter toute l’attention nécessaire aux changements observés, taches et grains de beauté.

Conférence - "Protéger les enfants des risques de l'été"

Attention : les rayons UV dégagés notamment par le soleil, les cabines de bronzage et les lampes UV, entraînent des coups de soleil et un vieillissement prématuré de la peau.

Nos conseils pour vous protéger

Adoptez des comportements responsables : protégez-vous, vous et vos enfants en appliquant les bons gestes :

  • Évitez de vous exposer au soleil entre 12h et 16h, privilégiez les coins ombragés. Pensez à couvrir votre peau, votre tête et vos yeux avec les lunettes. Renouvelez toutes les deux heures l’application de votre crème solaire.
  • N’utilisez pas d’appareils de bronzage artificiels, les cabines de bronzage sont aussi très nocives pour votre peau, l’intensité des rayons UV est supérieure à celle dégagée par le soleil.
  • Examinez régulièrement votre peau : consultez chaque année un dermatologue pour un bilan annuel complet immédiatement, si vous observez des changements sur une tache de naissance, bouton ou grain de beauté.

Rédigé par : Jade FERRERES