#Objectif bien-être

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Ce soir pendant le couvre-feu, je teste le coloriage

À 18h, il commence à nouveau à faire jour mais les activités extérieures sont interdites... Pour vous occuper, avez-vous pensé à une soirée coloriage ? Si vous avez déjà vu ces livres destinés aux adultes et que vous vous demandiez qui pouvait faire ça, vous découvrirez que, plus qu’un simple phénomène de mode, colorier aurait de véritables vertus sur notre santé.
Mains d'adulte couvertes de peinture de couleur, tiennent un crayon et un pinceau

Le coloriage n’est aujourd’hui plus dédié uniquement aux enfants. Depuis 2012, on constate un véritable engouement chez les adultes autour de cette activité ludique. Il est un véritable outil pour se recentrer sur l’essentiel, oublier les petits tracas de la vie quotidienne, évacuer son stress et développer sa créativité.

Se concentrer pour ne penser à rien 

Nous sommes très sollicités par les écrans, le téléphone portable, les notifications de nos réseaux sociaux, les mails à traiter ainsi que nos aléas quotidiens. Aussi, nous sommes de plus en plus à la recherche d’activités calmes, pour se détendre, se relaxer… et ne penser à rien.

Le coloriage, un art très ancien avec le Mandala, consiste à porter son attention pour remplir de couleurs, avec précision, des espaces définis. Notre concentration est focalisée sur un point précis, isolé des stimuli extérieurs. C’est pourquoi, lorsque l’on colorie et que l’on se concentre sur notre création, il est possible de se sentir dans un état proche de la méditation.

Selon des chercheurs, colorier est excellent pour notre cerveau. En effet, nos deux hémisphères sont sollicités lorsque l’on colorie : l’hémisphère droit – siège de l’intuition, de la créativité, de l’imagination et des émotions – et l’hémisphère gauche – siège de la logique et du raisonnement – pour la recherche esthétique de notre dessin.
Le coloriage est ainsi très bénéfique aux malades d’Alzheimer, car il leur permet de stimuler leur mémoire et d’être dans le moment présent.

7 erreurs à ne pas faire en coloriant

Le blog Zencouleur.fr répertorie 7 erreurs à ne pas commettre quand vous faites du coloriage pour adultes :

  1. Colorier des dessins trop faciles, qui ne vous permettent pas de travailler en pleine conscience, d’être complètement à ce que vous faites.
  2. Colorier en faisant autre chose ne vous permettra évidemment pas de déstresser, alors mettez votre téléphone sur silencieux un moment.
  3. Stresser sur le résultat attendu. Ce n’est pas un devoir : amusez-vous et prenez du plaisir !
  4. Comparer avec les dessins des autres : inspirez-vous de ce que vous voyez, oui, mais ne vous dévalorisez pas en rabaissant votre travail.
  5. Attendre d’avoir le bon matériel : commencez avec ce que vous avez sous la main (les crayons ou les feutres incomplets des enfants, un stylo…) sans attendre d’avoir du matériel « pro ».
  6. Se presser pour finir le dessin aurait l’effet inverse à celui recherché. Coloriez 15 à 20 minutes pour déstresser, sans vous contraindre à finir votre dessin à tout prix.
  7. Colorier des dessins trop complexes. Si un dessin trop simple n’est pas conseillé, se lancer dans un coloriage trop détaillé pourrait vous frustrer.

Le coloriage pour développer sa créativité

Le point de départ de tout bon coloriage est le choix du dessin (et notre état d'esprit). Il se fait en fonction de notre intuition, du temps que nous souhaitons y consacrer et de notre humeur du moment. Le maître-mot : l’INS-PI-RA-TION. Le dessin doit en effet inspirer pour laisser place à notre créativité : mandalas, doodle, animaux, nature, architecture...

Vient ensuite le choix des couleurs. Il n’y en a pas de bonnes ou de mauvaises, c’est au feeling ! Le coloriage, tout comme le dessin ou la parole, est un outil d’expression. Ainsi, le choix instinctif et spontané des couleurs serait le reflet de nos émotions. À savoir, des couleurs chaudes en cas d’émotions fortes, positives ou négatives (joie, colère), ou après une journée de travail intense et agitée. Ou plutôt des couleurs froides si nous sommes déjà dans un état d’apaisement.
Bien que l’intuition pour le choix des couleurs soit intéressante, si vous souhaitez que votre dessin soit harmonieux, utilisez le cercle chromatique. Il s’agit d’un cercle sur lequel se trouvent les couleurs primaires, secondaires et tertiaires. Il vous servira à identifier des teintes, avec quelles couleurs elles s’accordent ou s’opposent.

Petite astuce : tout comme pour la peinture, l’association de couleurs complémentaires (diamétralement opposées sur le cercle) vous aidera à rehausser votre dessin.

Crayons de couleur posés sur un dessin à compléter

© Kelly Brito, Unsplash

Une fois le dessin et la gamme de ses couleurs, définis, le moment est venu de développer ses sens et de prendre du plaisir à exprimer sa créativité.

Diminuer son stress, augmenter son estime de soi

Vous tournez en rond à la maison, en vous demandant comment vous occuper dès 18h ? Le coloriage est une activité qui ne coûte vraiment pas cher. Il y a des livres à tous les prix, mais vous pouvez trouver des modèles gratuits à imprimer sur Internet. Inutile d’investir dans de très beaux crayons ou feutres : empruntez ceux de vos enfants pour tester votre envie de colorier.
Vous verrez : les petites contrariétés de la journée se volatilisent, au revoir le stress accumulé… on prend le temps de colorier !

Au fil du coloriage, votre respiration deviendra plus calme, vous vous sentirez détendu et apaisé. Colorier est assimilé à une forme d’art thérapie : c’est un très bon moyen de déstresser facilement.

Le coloriage augmente également la confiance et l’estime de soi. De temps en temps, prenez le temps d’admirer votre création pour ajuster vos couleurs.
Chacun est capable de réaliser quelque chose de beau. Colorier est à la portée de tous car cela ne nécessite pas de connaissances techniques.

 

Alors n’hésitez plus, à vos crayons… prêts ? Coloriez ! :)

Rédigé par : Caroline MIGNIEN