#Objectif bien-être

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Combien de fois faut-il uriner chaque jour ?

Beaucoup ou trop peu uriner peut signifier des dérèglements physiologiques !
Pour veiller à votre santé, vous pouvez vous appuyer sur les fréquences et les quantités moyennes quotidiennes, qui font référence.

En forme de ballon, notre vessie travaille jour et nuit suivant 2 phases : celle du remplissage et du vidage.
Une fois pleine, elle émet un signal à notre cerveau lui indiquant qu’il est temps de la soulager.

La norme est de 7 mictions par 24h pour un adulte

Pour repérer un éventuel dysfonctionnement de votre activité vésicale, reportez-vous à la norme en vigueur.

  • Les urologues la fixe, en moyenne, pour un adulte, à 7 mictions par 24 h, d’un volume maximum de 2 litres.
  • Pour les femmes enceintes, uriner plus de 7 fois en 24 h est courant sous l’effet des changements hormonaux (surtout en début de grossesse) et de la pression de l’utérus sur la vessie, notamment le dernier trimestre.
  • Les enfants, eux, ont moins de mictions que les adultes, entre 5 à 6 fois, en moyenne, par 24 h.

Au-delà (hyperactivité vésicale) ou en deçà (hypoactivité vésicale) de ces moyennes, il est utile d’en parler à votre médecin traitant.

L’hyperactivité vésicale

Elle touche 10 à 17 % de la population générale et jusqu’à un tiers des adultes de plus de 75 ans. Elle peut se traduire par un besoin irrépressible d’uriner ou une pollakiurie faisant aller aux toilettes plus de 8 fois par jour et plus d’une fois par nuit, pour de petites quantités. Parmi les causes à investiguer : la cystite aiguë (infection urinaire localisée au niveau de la vessie), la pyélonéphrite (infection bactérienne touchant les reins), une maladie de la prostate ou de l’urètre ou encore un diabète. Abuser de la caféine stimule aussi l’activité urinaire. Idem pour la théine, dont l’effet diurétique est reconnu. Autre trouble commun, la polyurie, avec un volume émis d’urine par 24 heures supérieur à la norme.

L’hypoactivité vésicale

A l’inverse, l’hypoactivité vésicale, si vous urinez moins ou différemment de la normale, est souvent liée à une contraction faible du détrusor, la couche de muscle lisse située dans la paroi de la vessie.

Les signes qui peuvent alerter :  un retard au démarrage de la miction, la nécessité de pousser pour uriner, un jet en filet, en arrosoir, interrompu ou saccadé.

 

Combien de fois par jour faut-il uriner ?

Cycle urinaire, quantité, fréquence : repères pour savoir si vous urinez assez souvent

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


Afin de mieux identifier le bon fonctionnement de votre cycle vésical, n’hésitez pas à tenir un calendrier mictionnel durant 24 h. A l’aide d’un verre gradué dans lequel vous urinerez, notez les volumes pour chaque miction. Une fois complété, le calendrier est à soumettre à votre médecin traitant qui saura l’interpréter.