#Objectif bien-êtreMis à jour le :

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Gels hydroalcooliques : attention, tous ne sont pas conformes

L’utilisation du gel hydroalcoolique fait partie des gestes barrières incontournables pour lutter contre le virus. Cependant, certains produits peuvent être non conformes. Nos conseils afin d’opter pour le bon gel.

Produit devenu incontournable avec la crise sanitaire liée au Coronavirus, l'utilisation des gels virucides est un des outils de lutte contre la propagation de la Covid 19. Mais tous ne se ressemblent pas !

Comment être sûr de la qualité de votre gel hydroalcoolique ? 

  • Assurez-vous de la présence de la norme NF EN 14476. Cette norme affirme son action microbicide, c’est-à-dire qui tue microbes, virus, bactéries, etc.
  • Privilégiez l’achat en pharmacie ou au grande surface (évitez l’achat sur internet ou le gel hydroalcoolique fait maison) ;
  • Votre gel doit contenir entre 60 et 70% d’alcool. Seules les solutions ou gels hydroalcooliques ayant une teneur en alcool d'au moins 60% sont efficaces en matière de désinfection. À l'inverse, une teneur en alcool au-dessus de 70% pourrait provoquer des irruptions cutanées ;
  • Vérifiez que le gel ne contienne pas de triclosan, qui est un composant toxique ;
  • Assurez-vous que la liste des ingrédients soit courte, comme le préconise l’OMS (4 ingrédients idéalement) ;
  • Evitez de choisir des gels parfumés qui peuvent être allergènes en raison d’une utilisation fréquente ;
  • Ne confondez pas gels nettoyants (qui nettoient mais ne désinfectent pas) et gels hydroalcooliques. 

Attention aux gels non conformes

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a rappelé récemment plusieurs produits pour les faire retirer du marché. Ils sont non seulement jugés inefficaces, mais potentiellement dangereux pour la santé.

On trouve pourtant ces produits cosmétiques nettoyants qui présentent une teneur en alcool insuffisante, en vente aux côtés de vrais « biocides » ou « virucides ».

Sur 162 gels analysés mi-novembre par la DGCCRF, 73% étaient des gels non-conformes. Et 35% dangereux !

→ Consultez la liste des gels hydroalcooliques rappelés

Comment bien conserver votre gel hydroalcoolique ? 

Pensez à bien fermer votre flacon de gel  hydroalcoolique après chaque utilisation : au contact de l’air, son efficacité peut se dégrader.

N’oubliez pas de vérifier la date de péremption sur le flacon : elle est fixée à deux ans après la date de fabrication.

Evitez d’exposer le produit à la chaleur ou au froid, cela pourrait entraîner l’évaporation de l’alcool présent dans le gel.

Enfin, ne laissez pas votre gel au fond d’un sac : il risquerait d’y prendre la poussière et de perdre en efficacité.

Comment bien appliquer votre gel hydroalcoolique ? 

  • Assurez-vous que vos mains soient sèches 
  • Retirez les bijoux de vos mains si vous en portez
  • Déposez une noix de gel au creux de l’une de vos mains
  • Frottez-vous les mains pendant au moins 30 secondes
  • N’oubliez pas certaines zones : entre les doigts, ongles, paumes…

L’utilisation d’un gel hydroalcoolique ne remplace pas un bon lavage des mains !

En plus du gel hydroalcoolique, continuez de vous laver les mains régulièrement à l’eau et au savon. Cela vous protège plus.