#Objectif bien-être

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Le sommeil : bon pour notre santé, souvent oublié !

Le sommeil permet à notre organisme de récupérer, que ce soit sur le plan physique ou mental. Et pourtant, nous le négligeons trop souvent, malgré ses fonctions déterminantes pour notre santé.

Les différentes phases du sommeil

Le sommeil est la forme la plus aboutie du repos. Celui-ci correspond à une succession de 3 à 6 cycles successifs, de 60 à 120 minutes chacun en moyenne. Un cycle est constitué d’une alternance de sommeil lent et de sommeil paradoxal, correspondant à une activité cérébrale différente.

  • Le sommeil lent compose environ 20% du temps de sommeil. Pendant cette phase, l'activité cérébrale est très ralentie, la respiration et le rythme cardiaque sont réguliers. Le dormeur plonge dans un état où le cerveau est de plus en plus insensible aux stimulations extérieures (bruits, lumière…).
  • Le sommeil paradoxal correspond à une période durant laquelle l’activité cérébrale est proche de celle de la phase d’éveil. La pression artérielle et le rythme respiratoire connaissent de fréquentes fluctuations. Le sommeil paradoxal est propice aux rêves : il regroupe les rêves les plus intenses et ceux dont on peut garder le souvenir une fois éveillé.
Stades de sommeil - source INSERM

 © infographie Inserm / A.Pinci

Les bienfaits insoupçonnés du sommeil

Dormir est essentiel pour votre corps et votre organisme. Cette activité améliore votre humeur, votre mémoire, diminue le stress, régule votre métabolisme…

Mais saviez-vous que le sommeil augmente également la capacité de certaines cellules immunitaires à attaquer virus ou bactéries ?
En effet, des chercheurs allemands ont démontré un mécanisme d'action sur une cellule immunitaire qu'on appelle les cellules immunitaires de "type T". Quand les cellules T détectent un intrus, elles activent des protéines appelées intégrines pour se lier à leur ennemi et le combattre. Ces cellules sont plus efficaces une fois que vous êtes endormi, car elles adhèrent plus facilement aux tissus malades.

16% des Français déclarent souffrir d’insomnie

25% reconnaissent somnoler le jour, notamment les 25-34 ans

73% prétendent se réveiller au moins une fois par nuit environ 30 minutes

4% sont touchés par l’apnée du sommeil

Source https://www.sommeil.org

Les dangers du manque de sommeil

Il est recommandé de dormir entre 7 et 9 heures pour un adulte de 18 à 64 ans et de 7 à 8 heures pour une personne âgée de plus de 65 ans. En adoptant un rythme de vie sain, vous mettez toutes les chances de votre côté pour une meilleure santé.

Le manque de sommeil peut en revanche engendrer un grand nombre d’effets négatifs sur votre santé comme :

  • Un affaiblissement du système immunitaire
  • Des sautes d’humeur et des pics de stress
  • Une baisse de libido
  • Une augmentation de la tension artérielle et du mauvais cholestérol (LDL)
  • Une perturbation de l’assimilation du glucose qui peut conduire à un diabète de type 2 ou à au surpoids et à l’obésité de l’adulte
  • L’apparition de maladies cardiovasculaires
  • Une baisse de la vigilance et de la concentration
  • Les facteurs de risque d’athérosclérose, maladie qui se caractérise par les dépôts de graisses sur la paroi des artères, qui finissent par perdre leur élasticité et se rétrécissent. Cet épaississement de la paroi ralentit le flux de sang et peut mener à l’obstruction ou à la rupture des artères.
  • Une contribution au développement de certains cancers

Pour limiter ces effets, voici une infographie réalisée par AÉSIO mutuelle pour avoir un sommeil réparateur !

Comment gérer son stress pour bien dormir

10 gestes simples pour récupérer de la journée et bien dormir

--  cliquez sur l'image pour l'agrandir  --

Comment estimer la qualité de votre sommeil ?

La meilleure façon pour apprécier la qualité de son sommeil est d’analyser votre journée.

En effet, si vous passez une belle journée, sans fatigue, ni énervement ou stress, c’est que votre sommeil de la nuit passée était de qualité !

Il existe plusieurs techniques pour étudier votre sommeil, comme :

  • La polysomnographie : méthode par enregistrement, à l’aide d’électrodes placées au niveau du crâne et de différentes parties du corps, qui permet d’obtenir un diagramme pour suivre les différentes phases de votre sommeil.
  • L’actimétrie : bracelet porté au poignet, qui permet d’enregistrer vos mouvements corporels, et caractériser les différentes phases de votre sommeil.
  • Les techniques d’imagerie médicale et d’imagerie fonctionnelle (IRM, scanner, PET scan, IRM fonctionnelle…) : permettent d’étudier les caractéristiques et le rôle de chacune des phases du sommeil.
  • L’agenda du sommeil : cet outil, utilisé initialement par des professionnels de santé pour suivre les patients atteints de troubles du sommeil, aide à définir votre rythme biologique et connaître vos besoins en sommeil, ce qui permet sur le long terme d’améliorer la qualité de votre sommeil.
    Voici un exemple d’agenda du sommeil donné par le centre de sommeil RESPIRE [lien ici ]

Connaissez-vous l’apnée obstructive du sommeil ?

L’apnée du sommeil est un trouble respiratoire dont la fréquence augmente avec l’âge et le surpoids. Durant la nuit, de courtes interruptions ou réductions surviennent en raison de l’obstruction de la gorge par la langue et par le relâchement des muscles du pharynx. Elles aggravent à terme le risque cardiovasculaire et favorisent, du fait des micro-éveils qu’elles induisent, une fatigue et une somnolence diurne.

L'apnée, un trouble du sommeil qui touche 4 à 8% des Français

Apnée du sommeil : les signes qui doivent vous alerter

Ce trouble touche entre 4 à 8% de la population française. Comment le reconnaitre ? Comment le gérer ?

#Objectif bien-être

Le rêve, un phénomène encore mystérieux

Pourquoi rêvons-nous ? Les rêves permettraient de mémoriser des évènements, des sentiments ou des apprentissages, nous aidant ainsi à acquérir un meilleur équilibre psychologique. En témoigne l’implication de plusieurs zones corticales (dont la région frontale) qui ont un rôle dans la parole, la mémoire, la prise de décision ou les mouvements.

Les rêves permettraient par ailleurs d’intégrer ou de réviser des comportements innés ou acquis par leur répétition inconsciente au cours du rêve. À ce jour, aucune explication scientifique n’a été trouvée…

Replay - webconférence sur le sommeil

Le 8 avril, AÉSIO mutuelle vous a proposé une webconférence sur le sommeil, animée par le Dr Bruno CLAUSTRAT, biologiste et président de l’association PROSOM.

Vous pouvez la regarder en rediffusion jusqu’au 8 juillet 2022.

Au programme :

  • Connaître son sommeil et ses besoins en sommeil
  • Connaître les conséquences possibles des troubles du sommeil sur la santé physique et mentale
  • Connaître les règles d’hygiène en vue d’améliorer ses problèmes de sommeil

Pour regarder le replay : https://www.happyvisio.com/replay/webconference-aesio-un-bon-sommeil-le-reve

Rédigé par : Jade FERRERES