Chacun son Tanguy —

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Et si le portable aidait les jeunes à mieux manger ?

Parmi les points abordés dans l'Observatoire des comportements alimentaires des 15-25 ans, lancé à l’automne par AÉSIO mutuelle, la question de la place du portable dans l’alimentation est inévitable.

En l’espace d’une génération, le portable est effectivement devenu l’accessoire n°1 des jeunes dans de nombreux aspects de leur vie. Au niveau de leur alimentation, le rôle du téléphone est plus positif qu’on ne le croit. C’est une aide à la préparation et un outil qui peut rendre un repas plus joyeux et plus animé. Voyons cela de plus près.

Avant de manger, le réflexe portable

Une bonne alimentation, ça commence avec de bons produits. Un quart des 18-34 ans scanne ses courses avec une application pour vérifier que ce qu’ils achètent est sain.(1) 
Une fois en cuisine, les 25-34 ans sont 59 % à cuisiner avec leur portable à portée de main (2). Mais attention, ça n’est pas pour s’envoyer des textos ! Les modes de transmission culinaires ont évolué et les mères apprennent de moins en moins à leurs enfants à cuisiner. Aujourd’hui, le portable en cuisine sert à leur apprendre un bon geste de découpe, leur rappeler un temps de cuisson ou à leur suggérer une astuce de dressage.

(1) Ifop, 2019
(2) Google, 2015

Notre conseil

Ayez le réflexe Nutriscore, qui présente un système de référencement très fiable. Créé par le Ministère de la Santé et mis au point par Serge Hercberg, médecin nutritionniste à l’Inserm, le Nutriscore est présent sur la plupart des produits. Il évalue les qualités nutritionnelles (énergie, sel, sucre, gras…) avec une échelle de notation A, B, C, D ou E, allant du vert au rouge. Vous pouvez télécharger l’appli et scanner les produits, comme pour Yuka.

A table, smartphone pour tout le monde ?

Que ce soit pour prendre leur plat en photo (c’est le cas d’un jeune sur deux) ou plus simplement pour rester en contact, 75 % des 18-24 ans se servent de leur téléphone durant les repas.(3) Mais le portable ne les isole pas, c’est même tout le contraire ! Il joue un rôle social et 20 % jugent que cela rend le repas plus vivant et permet de rebondir sur des conversations téléphoniques, des anecdotes. 26 % pensent même que l'ennui ou le manque d’intérêt des sujets de conversation encouragent la présence du téléphone à table. 

Et au restaurant ? 

Au restaurant, cependant, ils ne sont que 33 % à penser que la présence des téléphones portables est naturelle et dans l’air du temps. Pour une grande majorité, soit 63 %, la présence de ces téléphones est jugée envahissante. 

(3) Opinion Way, 2020

Le portable aide les jeunes à mieux manger ? Quelques chiffres