#Coulisses AésioMis à jour le :

Temps de lecture estimé : 2 minutes

AÉSIO mutuelle s’engage pour l’égalité femmes-hommes

Avec un index égalité femmes-hommes de 97/100 en 2021, AÉSIO mutuelle marque sa volonté d’agir en faveur de la parité !

AÉSIO mutuelle se situe bien au-delà de la moyenne des entreprises françaises de plus de mille salariés en matière de parité femmes-hommes en 2020 (87/100) .

Une bonne performance dans la mesure où les entreprises respectent davantage leurs obligations en matière d’égalité des sexes que l’an passé, ce dont on ne peut que se réjouir. 

Créé dans le cadre de la Loi avenir professionnel de 2018, cet index permet aux entreprises de savoir où elles se situent en matière d’égalité professionnelle.

Il se calcule à partir de 5 indicateurs :

  • L'écart de rémunération femmes-hommes,
  • L'écart de répartition des augmentations individuelles,
  • L'écart de répartition des promotions,
  • Le pourcentage de salariées augmentées l’année de leur retour de congé maternité,
  • Le nombre de personnes du sexe sous-représenté parmi les 10 plus hautes rémunérations. 

L’index d’égalité professionnelle a été conçu pour mettre fin aux inégalités entre les femmes et les hommes dans le monde du travail. Malgré le principe « à travail égal, salaire égal » qui est inscrit dans la loi et même si l’écart moyen de rémunération à volume de travail égal ne cesse de se réduire, le salaire des femmes reste en moyenne inférieur à celui des hommes. (source INSEE).  

L’édition 2021 révèle une note moyenne de :

  • 87 points pour les entreprises de plus de 1.000 salariés (contre 83 pour 2019) ;
  • 85 pointspour celles de 250 à 1.000 (contre 82 pour la publication 2019) ;
  • 83 points pour les entreprises de 50 à 250 salariés, montrant ainsi que les petites entreprises ne sont pas moins inégalitaires.

Détail du calcul de l'index d'égalité professionnelle chez AÉSIO mutuelle

Le total de 97 points sur 100 chez AÉSIO en 2021, est détaillé de la façon suivante :

  1. L'écart de rémunération femmes-hommes : 37 points
  2. L'écart de répartition des augmentations individuelles : 20 points
  3. L'écart de répartition des promotions : 15 points
  4. Le pourcentage de salariées augmentées l’année de leur retour de congé maternité : 15 points
  5. Le nombre de personnes du sexe sous-représenté parmi les 10 plus hautes rémunérations : 10 points