#À vos côtés

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Les entreprises d’insertion : un outil pour retrouver un emploi durable

La crise sanitaire et économique que nous traversons a réveillé un élan de solidarité pour venir en aide aux personnes en difficulté et déjà éloignées de l’emploi avant la crise du covid. Les entreprises d’insertion peuvent les remettre sur la voie du travail et d’un meilleur avenir.

Entreprises d’insertion : de quoi s’agit-il ?

Les entreprises d’insertion sont des entreprises à part entière qui se différencient des autres entreprises par leur finalité : non seulement à vocation économique, les entreprises d’insertion ou de travail temporaire d’insertion sont porteuses d’un projet social.

Elles ont avant tout comme objectif l’insertion professionnelle et sociale des personnes éloignées de l’emploi et en difficulté: demandeurs d’emploi de longue durée, allocataires de minima sociaux, jeunes sans formation, etc…Parmi les structures d’insertion par activité, on retrouve aussi les ateliers et chantiers d’insertion par activité économique par exemple.

Le modèle des entreprises d’insertion

Ces entreprises sociales sont soumises aux mêmes règles fiscales, juridiques et économiques que toute entreprise. Leur structure juridique importe peu : petites entreprises, association, SARL...Leurs ressources proviennent  principalement de leur activité économique (commercialisation des biens et des services qu’elles produisent).

Les personnes en parcours d’insertion, toutes agréées par pôle emploi, signent un contrat de travail de droit commun, le plus souvent à temps plein, d’une durée maximale de 2 ans. Pendant cette période, ces salariés bénéficient d’un accompagnement socioprofessionnel individualisé pour construire leur parcours. Ces entreprises vont encadrer les salariés sur les postes de travail qu’ils occupent, les former afin de les aider à trouver un emploi durable et leur place dans la société et de décrocher enfin le sésame : un contrat à durée indéterminée.

Insertion et emploi : un double objectif

Obligation de se lever le matin, de respecter des horaires de travail, d’échanger avec des collègues... ces entreprises redonnent un cadre de vie à beaucoup de personnes qui n’en avaient plus.
En instaurant et faisant respecter des règles liées au travail , ces contrats sont souvent un véritable vecteur d'impact social et leur efficacité ne se limite pas au seul secteur de l’emploi. Ces entreprises permettent souvent de lever d’autres obstacles :

  • Meilleure confiance en soi  ;
  • Amélioration du savoir-être et savoir-faire ; 
  • Résolution des difficultés sociales (accès au logement, à la santé) ;
  • Diminution des difficultés financières (surendettement) ;
  • Amélioration du sentiment de bien-être personnel.

Grâce à cette expérience en structure d’insertion par activité économique, les personnes sont mieux armées et préparées pour intégrer le monde du travail.

Quelle aide de l’Etat pour les entreprises d'insertion ?

Le recrutement de ces personnes éloignées de l’emploi et agréées par Pôle emploi ouvre droit, dans la limite du nombre de postes d’insertion fixé par la convention, à une aide financière. Ce dispositif prévoit deux montants : le montant socle qui tient compte de l’évolution du SMIC (10 646 euros à compter du 1er janvier 2020) et le montant de la part modulée qui tient compte des caractéristiques des personnes recrutées, des actions d’insertion déployées et des résultats mesurés à la sortie de la structure d’insertion par activité.