#Changer de regard

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Protections solaires : comment s’y retrouver ?

Crème, huile, spray, brume, lait… il existe une multitude de protections solaires qui vous protègent plus ou moins bien. En quoi sont-elles essentielles ? Comment bien les choisir ? Quelle différence entre filtres minéraux et filtres chimiques ?
Découvrez nos conseils !
Femme qui met de la crème sur ses jambes, tenue d'été et chapeau

Une priorité : se protéger du soleil

Selon le Centre international de recherche sur le cancer, plus de 80% des cancers de la peau sont liés à une exposition trop intensive au soleil.

Pour minimiser les risques de cancer de la peau, il existe une solution : se protéger. Pour cela, rien de tel que de porter des vêtements, un chapeau, des lunettes de soleil, mais surtout et avant tout, d’éviter le soleil au maximum et de privilégier l’ombre quand cela est possible.
Découvrez nos astuces dans l’article « 8 conseils pour vous protéger du soleil ».

Et les protections solaires, dans tout ça ?

Les protections solaires sont des barrières entre votre peau et les rayons ultraviolets (UV) du soleil. Il existe deux catégories de rayonnement ultraviolet :

  • Les UVA : rayons longue portée qui pénètrent dans la peau, ils sont responsables du vieillissement de la peau (rides, taches brunes…) et de certaines allergies.
    S’ils ne laissent pas de traces visibles à court terme, ils jouent aussi un rôle dans les cancers de la peau.
  • Les UVB : rayons courts et puissants à l’origine des coups de soleil, ils brûlent l’épiderme et sont le principal déclencheur des cancers de la peau.
     

Comment choisir votre produit solaire ?

Le facteur de protection solaire

Le facteur de protection solaire (FPS), aussi appelé Indice de Protection (IP) ou Sun Protection Factor (SPF), correspond à la quantité d’UV que la peau reçoit et permet d’évaluer la capacité qu’a le produit solaire à retarder l’agression du soleil sur la peau.

Il existe 4 catégories de protection solaire :

Catégorie de protectionFacteur de protection% des UVB arrêtés
Faible protection6, 1093%
Protection moyenne15, 20, 2595%
Haute protection30, 5097%
Très haute protection50+98%

Comment calculer le temps de protection offert par chaque FPS ?

Le facteur de protection solaire indique la protection apportée à notre peau par le produit appliqué.

Cela signifie que dans le cas d’une peau qui, exposée à un rayonnement donné, rougit au bout de 5 minutes, l’application d’un FPS 50 vous apporterait 5 min x 50 (FPS) = 250 min = 4h17 de protection solaire. En théorie...

Évidemment, lorsque vous êtes à la plage, vous transpirez, vous vous baignez, vous vous essuyez sur votre serviette… autant d’actions qui ne rendent pas les protections solaires efficaces aussi longtemps. Il est ainsi conseillé de remettre de la crème solaire toutes les 2h et après chaque baignade.

Pour connaître le FPS que vous devez choisir en fonction de votre type de peau, rendez-vous sur notre article sur les phototypes.

Bon à savoir : Ce facteur était autrefois basé sur les UVB. Or, depuis la recommandation de la Commission européenne de 2006, les produits solaires doivent garantir un niveau minimum de protection et être efficaces aussi contre les UVA.

En plus de l’indice de protection, vérifiez la présence du logo "UVA" sur vos produits solaires : celui-ci n’est pas obligatoire, mais il peut être un bon indicateur pour vous aiguiller dans votre choix et est l’assurance d’une protection optimale contre les UV.

dessins tubes crèmes SPF 30, 40 et 50

Les filtres solaires

Les filtres sont des ingrédients aux composés minéraux ou organiques, qui sont indispensables pour protéger la peau des UV. Les filtres sont généralement associés pour créer la meilleure protection possible.

Il en existe 3 types, avec des avantages et des inconvénients :

  • Filtres minéraux : réfléchissent les rayons UV et ne pénètrent pas dans l’épiderme

+ Risques d’allergies moindres que les filtres chimiques
+ Plus résistant à l’eau
+ Produits efficaces dès leur application
- Texture qui peut faire effet plâtre avec une couleur blanche sur la peau
- Peut comporter des nanoparticules controversées

  • Filtres chimiques : absorbent les rayons UV

+ Filtres très efficaces contre les UVB
+ Texture agréable qui s’étale facilement
- Produits qui doivent être appliqués 30 min avant exposition
- Molécules de petites tailles qui pénètrent l’épiderme
- Peut être à l’origine d’allergies
- Peut être un perturbateur endocrinien
- Impact sur l’environnement

  • Filtres organiques : absorbent et réfléchissent les rayons UV

+ Action combinée des filtres minéraux et des filtres chimiques
+ Texture transparente
- Risque d’allergies

Quel produit solaire choisir, pour ne pas polluer les océans ?

Chaque année, c’est près de 25 000 tonnes de composants issus de produits solaires qui sont déversés dans les océans et viennent perturber la reproduction des coraux mais aussi des poissons.

Privilégiez les filtres minéraux sans nanoparticules : ils sont issus de composés naturels moins néfastes sur les océans.

Intéressez-vous aussi aux ingrédients biodégradables avec les produis solaires dits "ocean-friendly" ou "corail-friendly" : ces produits évitent nanoparticules, silicone, alcool, et ont un nombre de composants limités. Certains de leurs emballages sont aussi recyclés et recyclables.

Plus chers, ces produits sont toutefois de belles alternatives pour prendre soin de notre environnement 🌍

La texture

  • Crème : la protection solaire que vous connaissez le mieux, la crème est idéale pour les peaux sèches : elle hydrate et évite les irritations, mais elle laisse parfois des traces blanches sur la peau.
  • Spray / pulvérisateur : simple d’utilisation, le spray est réputé pour sa légèreté sur la peau.
  • Lait : compromis entre la crème et le spray, le lait offre une protection invisible et hydratante qui pénètre rapidement dans la peau.
  • Huile : autrefois peu couvrante, l’huile solaire est aujourd’hui aussi efficace que la crème solaire et très nourrissante… à condition de bien l’appliquer !
  • Brume : légère, invisible et non collante, la brume se vaporise sur le corps.
  • Stick : permet de couvrir les zones hypersensibles au soleil comme certaines zones du visage (lèvres, pommettes, nez…) mais aussi les cicatrices ou les tatouages.

À facteur de protection solaire égal, les différentes textures offrent une protection identique.
Choisissez la texture que vous préférez, mais pensez à en réappliquer régulièrement et minutieusement ! Attention : avec un spray par exemple, plus volatile, vous aurez tendance à appliquer moins de protection solaire qu’avec une crème.

Pour bien protéger vos enfants

Faites-leur porter des vêtements légers, si possible anti-UV, et un chapeau à large bord. N’oubliez pas que le parasol ne protège pas contre 100% des UV ! Restez à l’ombre et évitez toutes expositions solaires entre 12h et 16h.

Choisissez une crème très haute protection. Les crèmes pour enfants ont souvent moins d’allergènes, vérifiez leur composition. Pensez à bien hydrater vos enfants tout au long de la journée.

Le vrai/faux des protections solaires

VRAI

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les produits solaires ne s’appliquent pas uniquement l’été, sous 35 degrés.

Les rayons UV rayonnent tous les jours, même lorsque le temps est nuageux. Donc nous devrions tous appliquer de la crème solaire toute l’année. Toutefois, il est possible de mettre un indice de protection plus faible en fonction de la température et de la durée d’exposition.

FAUX

Cette idée est un mythe. L’indice de protection 50 signifie que 97 à 98% des UV sont filtrés, et la durée de protection dépend du temps que vous mettez à rougir quand vous n’appliquez pas de protection.

Il faut aussi réappliquer une protection solaire toutes les 2h et après chaque baignade.