#Changer de regard

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Les entreprises de l’ESS : un pilier du développement durable

Le monde est confronté à de nombreux défis environnementaux, auxquels s’ajoutent les inégalités d’accès à l’énergie et les dangers sur la santé humaine. Au cœur de la transition écologique, les entreprises de l’ESS ont la capacité de transformer nos modes de vie.
Les experts Aésio vous expliquent en quoi ces entreprises œuvrent au quotidien pour le développement durable, en repensant les modes de décisions, de production et de consommation de l’énergie.
Immeubles au loin, champs verts au premier plan

© Photo by Iva Rajović on Unsplash

Il est légitime de s’interroger sur la manière dont les entreprises de l’ESS s’inscrivent dans le développement durable, en intégrant par exemple des processus de transition écologique. Au-delà de leurs actions contre le changement climatique, elles agissent également pour un monde plus équitable, bouleversé par les changements climatiques, la disparition de la biodiversité, l'épuisement des ressources naturelles…

Les entreprises de l’ESS au cœur de la transition écologique

Le concept de transition énergétique et écologique (TEE) couvre un ensemble de principes et de pratiques destiné à faire évoluer notre modèle socio-économique vers un modèle de développement durable. Ce dernier se veut raisonné et décarboné pour répondre aux enjeux environnementaux du 21e siècle.

En voici 4 exemples illustratifs :

- Une meilleure consommation : réaliser des économies d’énergie en utilisant moins de combustibles fossiles et en limitant les usages de transports, tout en améliorant la santé.

- Une production différente : préserver l’environnement en privilégiant les énergies renouvelables et les produits locaux, tout en réduisant les déchets.

- Une relance économique : développer de nouvelles compétences, créer des emplois à moyen et long terme, tout en luttant contre l’exclusion et la pauvreté.

- Un financement durable : orienter l’épargne vers des projets d’accompagnement de la TEE, tout en favorisant la constitution de patrimoines privés raisonnés.

Concilier activité économique et développement durable

Les entreprises de l’ESS opèrent et innovent dans presque tous les secteurs économiques. Elles prouvent depuis des décennies qu’il est possible de concilier activité économique, utilité sociale et environnement. Basées sur la solidarité, la coopération, l’ancrage territorial et l’intérêt général, elles sont devenues les piliers du développement durable en mettant en œuvre une transition énergétique solidaire et réelle :

  • Éducation des jeunes générations
  • Sensibilisation aux enjeux écologiques
  • Promotion de la sobriété énergétique
  • Démocratisation de la gouvernance de l’énergie
  • Renforcement de l’efficacité énergétique
  • Développement des énergies renouvelables
  • Lutte contre la précarité énergétique et les inégalités d’accès

3 exemples de développement durable avec l’ESS

1. La mobilité durable pour mieux se déplacer

Engagées sur la mobilité pour tous, de nombreuses entreprises de l’ESS proposent des solutions de mobilité durable, voire alternative. Leur objectif : réduire l’impact énergétique et écologique des transports.
Citons : Railcoop : ce projet de coopérative ferroviaire citoyenne développera dès 2022 une offre de transports en commun sur les lignes désaffectées. Ou encore Citiz : précurseur de l’autopartage en France, cette coopérative est présente dans plus de 140 villes avec 1 600 voitures partagées.

2. La performance énergétique pour réduire l’effet de serre

Les acteurs de l’ESS sont présents dans le secteur de la performance énergétique qui connaît une forte croissance économique. Par exemple, la SCIC APIJ construit et rénove des bâtiments dans le respect de l’écologie. Au cœur de son activité : l’innovation, le recours aux circuits de réemploi et l’insertion par l’activité économique.

3. Un engagement citoyen autour des énergies renouvelables

La libéralisation du marché de l’énergie a permis à de nombreux acteurs de l’ESS locaux et nationaux de se positionner. Diverses initiatives citoyennes ont ainsi vu le jour sur le marché des énergies renouvelables. Énercoop témoigne de cette émergence en devenant le premier fournisseur français d’énergies 100% renouvelables.

Comment amorcer le développement durable de son entreprise ESS ?

Quelle que soit l’entreprise, il est important d’inclure la dimension environnementale dans ses pratiques quotidiennes. La loi de 2014 relative à l’économie sociale et solidaire invite ainsi les entreprises de l’ESS à engager une transition écologique interne. C’est-à-dire à être exemplaire dans ses comportements.

Pour les aider, ESS France met à disposition des fiches pratiques pour réduire l’impact environnemental. S’articulant autour de 4thématiques, elles permettent la mise en œuvre immédiate d’actions en matière de :

  • consommation responsable,
  • gestion efficace des déchets,
  • gestion de l’énergie,
  • mobilité durable.

Fiches pratiques ESS France


Pour aller plus loin

Le développement durable qui s’appuie sur la transition écologique, promeut un nouveau modèle économique et social : l’économie verte. Un axe essentiel pour répondre aux exigences écologiques de notre siècle.

Il permet ainsi de diminuer notre impact environnemental : réparation des appareils électroménagers ; tri des déchets en entreprise ; circuits courts ; agriculture diversifiée ; production d’électricité verte ; protection des habitats naturels d’espèces ; lutte contre le gaspillage ; ville intelligente ; autonomie alimentaire, etc.

-----------------

Fortes de leur vocation d’utilité sociale et leur capacité d’innovation, c’est ainsi que les entreprises de l’ESS concourent au développement durable et à la transition énergétique sociale et solidaire.
Par ses modes de production et de gouvernance, l’ESS apporte une réponse appropriée aux problématiques environnementales et socio-économiques à l’échelle d’un territoire, d’une région, d’un pays et de la planète.