#Changer de regard

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Stéphanie Goujon et Frédéric Bardeau : des acteurs engagés dans l’ESS aux côtés d’AÉSIO mutuelle

Les projets d’ESS se développent avant tout grâce à des initiatives semblables à celles de ces deux acteurs avec qui AÉSIO mutuelle travaille : la DG de l’association French Impact et le président de Simplon.
Ils œuvrent à soutenir le changement d’échelle de projets de l’ESS tout en minimisant les risques, et à former aux métiers du numérique les demandeurs d’emploi. Portraits.

L’ESS est devenue leur quotidien.

À travers leurs projets respectifs, Stéphanie Goujon, directrice générale de l’association French Impact et Frédéric Bardeau, président de Simplon, mènent de nombreuses actions à impact social et environnemental positif.
Leurs parcours de vie et leurs missions sont très différents. Et pourtant, leurs témoignages convergent vers les mêmes valeurs et la même envie : prendre leurs responsabilités pour construire une société plus responsable, solidaire et durable.

Frédéric Bardeau : aider le monde associatif à prendre le virage de la transition digitale

Frédéric Bardeau préside Simplon, une école qui forme gratuitement des demandeurs d’emploi au métier de développeur.

L’absence de frais d’inscription permet d’accueillir en priorité les personnes les plus éloignées de l’emploi. Pendant plusieurs semaines, elles suivent un stage d’apprentissage pour reprendre confiance en elles et acquérir les compétences requises.

Mener une telle mission dans le cadre de l’ESS était une évidence pour Frédéric Bardeau. D’ailleurs, cet ancien militaire reconverti dans la communication et le marketing n’imaginait pas sa vie professionnelle dans un autre cadre. Sa mission de vie ? L’engagement pour les autres. Diplômé en sciences politiques et en intelligence économique, depuis vingt ans, il est tour à tour consultant, conférencier, formateur et entrepreneur social.

Frederic Bardeau, portrait chemise et veste bleue - photo Thomas Chené APEC

Nous faisons bénéficier des formidables opportunités professionnelles dans le numérique en formant gratuitement des demandeurs d'emplois, des réfugiés, des personnes avec un handicap ou en reconversion. ”

Frédéric BARDEAU président de Simplon
https://simplon.co

 © photo Thomas Chené - APEC

La genèse de l’inclusion numérique

Sa première création d’entreprise sociale et solidaire remonte à 2008. Cette année-là, il fonde une agence de communication responsable dédiée aux ONG, fondations et associations. Cela lui permet de mettre ses compétences au service de nombreux acteurs de l’ESS et de pointer les problématiques relatives au numérique et à l’inclusion.

Sur le terrain, il constate que le monde associatif manque cruellement de talents pour l’aider à prendre le virage de la transition digitale. De l’autre, il voit ces milliers de personnes sans travail qu’il suffirait de former pour les orienter sur des métiers en tension dans un secteur numérique où les profils ne sont pas assez diversifiés. C’est le déclic. Il crée alors Simplon en 2013. Moins de dix ans plus tard, Simplon possède 127 écoles sur le territoire français et à l’international.

Interview de F.Bardeau - Simplon

Quand on parle d'une crise de sens dans la société, avec l'économie sociale et solidaire, les personnes sont complètement alignées : ce qu’elles font a du sens et un impact positif. ”

Frédéric BARDEAU président de Simplon

Mettre le numérique au service d’une santé inclusive avec AÉSIO mutuelle

En 2021, Simplon Foundation s’est associée à AÉSIO mutuelle pour lancer l’appel à projet #TechAndCare qui vise à développer la santé numérique inclusive.

Impact de l’environnement sur la santé, bien-vieillir, santé mentale : 5 porteurs de projets issus de l’ESS ont été récompensés pour leur solutions numériques œuvrant à l’inclusion des publics particulièrement exposés et/ou éloignés de services de santé. Le 17 février dernier, 5 lauréats ont reçu chacun un prix d’une valeur de 50.000 euros comprenant une dotation financière et un accompagnement stratégique et digital.

------------------------

Stéphanie Goujon : entrepreneuse des transitions sociales et environnementales

Stéphanie Goujon dirige l’association Le French Impact. Cette jeune organisation, issue d’une initiative gouvernementale, aide l’accélération et le développement de projets de l’ESS.

Son rôle de facilitateur crée de nombreuses passerelles entre ses adhérents et les acteurs ancrés dans un territoire. Ces liens développés participent à lever les freins administratifs, par exemple, et à trouver de nouveaux soutiens et financements pour faire croître l’initiative à une plus grande échelle. Tous types de projets peuvent recevoir une aide dès lors qu’ils ont un impact positif : protection de l’environnement, éducation, santé, inclusion…

Stephanie Goujon, Le French Impact - au micro, sur fond vert

L'impact, c'est une triple performance : économique, sociale et environnementale ”

Stéphanie GOUJON Directrice générale Le French Impact
www.le-frenchimpact.fr

Aider des projets engagés à essaimer

Le French Impact n’est pas un coup d’essai pour Stéphanie. Après une première carrière dans la publicité, elle opère un revirement professionnel majeur : s’engager dans l’ESS. Ainsi, elle choisit de participer à la création de l’Agence du Don en Nature (ADN). Cela va durer 10 riches et belles années, durant lesquelles elle cultive son goût pour l’écologie. Elle aussi, elle met sa créativité et son pragmatisme en action pour développer l’ADN.

Cette expérience lui permet de toucher du doigt quotidiennement ce qui ralentit le développement d’une entreprise sociale et solidaire. Entrepreneure des transitions sociales et environnementales, il lui a été naturel de s’engager dans le projet « le French Impact », avec cette vocation d’aider des projets engagés à essaimer à leur tour en minimisant leurs risques.

Focus sur le plan de relance

Au fil des mois, le French Impact a réuni de nombreux partenaires institutionnels, dont AÉSIO mutuelle. En novembre 2020, ils décident ensemble de mener une campagne de sensibilisation et de communication dédiée au plan de relance. Objectif ? Faire prendre conscience aux acteurs de l’ESS qu’ils peuvent bénéficier du plan de relance à la suite de la crise sanitaire de Covid-19, et les aider dans leurs démarches.

Cette action nationale a visé à sensibiliser les entrepreneurs sociaux sur 13 thématiques clés à travers tout le territoire, puis une déclinaison spécifique sur la région SUD-PACA en ciblant trois thématiques :

  • l’alimentation et l’agroécologie,
  • le tourisme durable
  • et l’économie circulaire.

Les outils d’information sur les mesures du Plan de Relance accessibles aux entreprises de l’ESS sont capitalisés ici

Interview de S.Goujon - Le French Impact

Une vision partagée de l’ESS

Ces portraits d’acteurs engagés ne doivent rien au hasard.
Stéphanie, comme Frédéric, mettent un point d’honneur à rassembler les initiatives et les différents acteurs dans leurs pratiques professionnelles. Ils partagent cette même croyance : les connexions et inspirations réciproques. C’est une sorte de ressort, qui apporte à l’ESS sa capacité à trouver des solutions concrètes aux problèmes d’actualités.

De nouveaux modèles économiques, plus responsables et plus durables naissent ici et là. Ils brisent les frontières entre l’économie dite traditionnelle et l’ESS. Cependant, pour que le mouvement soit d’envergure, il faut donner davantage de visibilité aux initiatives à impact. C’est le souhait de Frédéric et de Stéphanie.

Pour cela, davantage d’investissements doivent être consacrés aux projets à impact positif. Une équation déterminante pour que des projets de l’ESS, producteurs de richesse et créateurs d’emploi au niveau local, puissent se développer.

ÉCONOMIE DU PARTAGE ET MUTUALISME - TABLE-RONDE