#Changer de regard

Temps de lecture estimé : 4 MINUTES

Pourquoi entreprendre dans l'économie sociale et solidaire ?

Le secteur de l’ESS attire chaque année de nouveaux entrepreneurs en quête de sens : des actifs en reconversion, des jeunes qui souhaitent devenir chef d’entreprise, des seniors qui veulent mettre leur expérience au service d’une cause…
Les experts AÉSIO vous expliquent la genèse d’un projet d’entrepreneur social.
Celine, membre de l'ADSF prépare des colis à l'entrepôt parisien. Photo V.Jarousseau pour Aésio

Céline prépare des colis pour les bénéficiaires de l'association ADSF 
 
    © photo Vincent Jarousseau, pour Aésio

L’économie sociale et solidaire investit tous les secteurs et offre ainsi de multiples possibilités. Son modèle économique innovant soumet la création de richesse à l’utilité sociale. Il séduit les porteurs de projets en quête de liberté et d’engagement

S’investir dans un projet ESS à impact positif

Il y a mille et une raisons pour se lancer dans une aventure entrepreneuriale. Chez les créateurs d'entreprises de l’ESS, prendre part à un projet utile à la société s’avère la motivation dominante. Ça tombe bien ! Il s’agit du premier principe sur lequel se fonde l’économie sociale et solidaire.

Les projets menés par les associations, fondations, mutuelles, organisations ou entreprises sociales s’illustrent par leur impact sociétal ou environnemental positif sur la société. Cette finalité, déterminante pour chaque organisme, se place au même niveau d’importance que la rentabilité financière

Être acteur de l’ESS c’est donc développer des activités qui apportent des solutions concrètes aux enjeux sociétaux et environnementaux. 

Entreprendre dans l’ESS pour donner du sens à sa vie professionnelle

L'entrepreneuriat social et solidaire réconcilie vie professionnelle et engagement citoyen, bien loin de l’emploi alimentaire. Pour des actifs en reconversion, des jeunes qui souhaitent devenir chef d’entreprise, des seniors qui veulent mettre leur expérience au service d’une cause… l’ESS s’impose tout naturellement.

Monter un projet social et solidaire C’EST SE LANCER DANS UN DÉFI PROFESSIONNEL ET PERSONNEL QUI INCARNE DES VALEURS CHÈRES À SON PORTEUR ET À SES SOUTIENS.

Inventer un modèle économique innovant socialement

Contrairement à d'autres secteurs d'activité, l’ESS n'est pas limitée à une thématique ou à un domaine professionnel comme l’immobilier, l’énergie ou l’automobile. Les structures ESS se créent autour de trois principes qui les différencient des autres acteurs économiques :

  • une finalité sociale ou environnementale à travers leurs actions et leur cœur de métier où l’intérêt collectif prime sur le profit ;
  • un mode de gestion et de gouvernance spécifique où les dirigeants sont élus par vote et les décisions importantes sont prises collégialement entre partenaires et parties prenantes ;
  • des bénéfices réinvestis majoritairement dans l'activité économique et avec des hauts salaires plafonnés.

Un projet dans l’ESS expérimente et invente un modèle économique éloigné des modèles d'affaires traditionnels. Cette approche ouvre beaucoup de marge de manœuvre aux chefs d'entreprise créatifs et crée de l'engouement. Ces derniers se sentent libres d’explorer des terrains de jeux nouveaux ou atypiques. Ce qui décloisonne les initiatives et ouvre en grand les champs des possibles.

Participer au développement économique et durable de sa région

L’ESS, qui se distingue de la RSE, développe une vision particulière de l'économie portée sur le développement économique et le développement durable. Elle se fonde sur l'humain et la proximité. Nul ne conteste que les entreprises sociales, associations et fondations, créent de la valeur sur le territoire où elles implantent leurs activités. 

Sans surprise, les structures de l’ESS créent davantage d’emplois en région. Elles contribuent ainsi à une forme de redistribution des richesses sur le territoire. Cet impact concret et visible sur une région favorise les entrepreneurs qui choisissent d'œuvrer dans l’esprit de l’ESS.

Bénéficier d’un accompagnement dédié à l’ESS

Être chef d'entreprise n'est pas un métier comme les autres, y compris en ESS. La réussite repose sur la capacité à mobiliser rapidement les bons savoir-faire et savoir-être mis au service de son projet.

Pour les détecter sans trop tourner en rond, des organismes locaux proposent un programme d'accompagnement spécialisé. Les entrepreneurs sociaux trouvent ainsi une aide précieuse en proximité pour lancer leur activité :

  • accéder à des formations
  • entrer en contact avec de potentiels partenaires
  • mieux s’insérer localement. 
Femme au tableau, qui s'adresse à un homme assis en salle de réunion

© photo The Coach Space, from Pexels

Ils peuvent s'adresser par exemple au réseau public des Chambres Régionales de l'Economie Sociale et Solidaire (CRESS). Il conseille et met en relation les porteurs de projets et les acteurs de l’ESS qui le sollicite. A ses côtés, il existe aussi des incubateurs et accélérateurs d’entreprise sociale sur l’ensemble du territoire. Eux aussi ont l’objectif de favoriser l’émergence de structures sociales et solidaires innovantes.

Tous ces accompagnateurs professionnalisent la préparation des projets entrepreneuriaux qui leur sont soumis. Cela renforce les chances d'un projet ESS d’être mené à son terme. 

--------------

Devenir entrepreneur social relève donc à la fois d’un choix personnel avec de nombreux avantages, et également de grandes responsabilités, pour le bien de la collectivité.
Mais ce n’est pas un projet solitaire. Il prend vie avec un écosystème interactif et local.