#À vos côtés

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Créer une entreprise dans l’ESS de A à Z : le guide pratique pour les porteurs de projet

Créer une entreprise, c’est bien… créer une entreprise dans l’ESS (Économie sociale et solidaire), c’est encore mieux ! Se lancer dans une telle aventure ne s’improvise toutefois pas. Formations, compétences, business plan, statuts, aides : porteurs de projet, découvrez la marche à suivre afin de mettre un maximum de chances de votre côté.
Personnes autour d'une table en bois, avec papier

© photo Dylan Gillis, by Unsplash

Quel que soit le domaine d’activité, créer une entreprise dans l’ESS, c’est répondre à des besoins sociaux et environnementaux sur un territoire bien défini. C’est également adopter des principes de solidarité et de partage. Envie d’entreprendre dans l’ESS ? Suivez le guide.

Entrepreneurs en herbe, partez sur de bonnes bases !

Comme toute entreprise, il existe des prérequis fondamentaux à la réussite du projet. Voici nos conseils.

Affinez votre idée inlassablement

Déterminez la viabilité de votre idée en effectuant une recherche sur les entreprises existantes dans votre secteur d’activité. Découvrez ce que font les leaders actuels – s’ils existent – et voyez comment vous pouvez faire mieux. Si vous estimez que votre entreprise peut offrir quelque chose que d’autres ne proposent pas, ou dans de moins bonnes conditions, vous êtes prêt à créer votre plan d’affaires, aussi appelé Business plan.

Élaborez votre Business Plan

Une fois votre idée en place, votre plan d’affaires doit répondre à d’autres questions fondamentales :

  • Quel est le but de mon entreprise ?
  • Quelle est ma cible type ?
  • Quels sont mes objectifs finaux ?
  • Qui sont mes concurrents ?
  • Quels sont mes prix, mon chiffre d’affaires, ma marge minimum ?
  • Quelles sont les contraintes réglementaires ?
  • Comment vais-je financer mes frais de démarrage ?
  • etc.

Mener une étude de marché approfondie vous aidera à comprendre votre clientèle – ses besoins, ses préférences et son comportement – ainsi que votre marché et vos concurrents. Vous identifierez également plus facilement vos forces et vos faiblesses.

Pour cette étude de marché, n’hésitez pas à faire appel à une Junior Entreprise. Ce type d’association étudiante à vocation économique et pédagogique vous fera économiser du budget.

Considérez vos options de financement

Le démarrage de toute entreprise a un prix. Le capital de départ peut provenir de différentes sources, de façon indépendante ou cumulée :

  • Finances personnelles
  • Le « Love Money » : méthode de financement consistant à faire appel aux proches (amis, famille) afin qu’ils s’impliquent financièrement dans le développement de l’entreprise (actionnariat).
  • Prêts bancaires
  • Subventions aux créateurs d’entreprise
  • Investisseurs et capitaux risqueurs
  • Financement participatif (crowdfunding)
Homme et femme avec cartons

Analysez finement chacune de ces options et voyez comment vous pouvez les intégrer dans le processus de financement de votre entreprise.

Les spécificités liées à un projet ESS

Pour réussir, les porteurs de projet doivent connaître les fondamentaux du modèle ESS.

Les grands principes de l’ESS, une question de valeurs

  • Un modèle économique viable : comme pour toute entreprise, une entreprise ESS induit une rentabilité pour exister.
  • L’utilité sociale et/ou environnementale : l’entreprise ESS doit répondre à un besoin social et s’évalue sur son impact social positif.
  • La gouvernance participative : chaque membre qui compose l’entreprise dispose des mêmes droits selon la règle « une personne = une voix ».
  • Une lucrativité limitée : la majorité des bénéfices sont redistribués aux adhérents et/ou réinvestis dans le développement du projet d’entreprise.

Les statuts ESS : du standard au très spécifique

Le concept d’économie sociale et solidaire repose sur des entreprises de type association, mutuelle, coopérative ou fondation. Elles peuvent également adopter un statut classique (SARL, SAS…) mais avoir une finalité sociale et/ou environnementale au travers d’un modèle économique viable.

Les aides et accompagnements relatifs à l’ESS

Plusieurs organismes peuvent vous aider à créer et gérer votre entreprise dans les domaines de l’ESS :

  • Avise : ce portail fournit des conseils pour entreprendre dans l’ESS.
  • Esspace : édité par le ministère de la Transition écologique et solidaire, ce portail est également une mine d’informations concernant l’ESS et la gestion des entreprises.
  • Les Chambres régionales de l’économie sociale et solidaire : elles assurent un accompagnement et la formation des dirigeants et employés dans l’ESS.
  • Les acteurs phares de l’ESS : les mutuelles, par exemple, soutiennent de multiples initiatives. AÉSIO agit dans le secteur depuis de nombreuses années.

Comment réussir dans le temps et durer plus de 3 ans ?

Quels que soient votre parcours, votre motivation et vos expériences, plusieurs points d’attention vont conditionner la réussite de votre projet ESS :

Entourez-vous de la bonne équipe dès le départ

Votre produit – ou service – est construit par des gens. Les entrepreneurs doivent accorder à l’élément humain la même attention qu’ils accordent à leur produit. Les ressources humaines jouent un rôle essentiel pour faire décoller et valoriser votre entreprise. Ainsi, recruter les bons profils dès le départ (commercial, chef de projet par exemple), avec de solides expériences professionnelles, est gage de réussite.

Naturellement, il est indispensable que toute l’équipe partage les mêmes valeurs : liberté, égalité, solidarité, réciprocité, éthique sociale et environnementale, empathie… En bref, des valeurs profondément humaines.

Musclez votre marketing

Développez votre visibilité et votre efficacité autour de 4 axes majeurs :

  • Site Internet : contrairement à vous, votre site web ne dort jamais. Il communique 24h/24 des informations, diffuse des actualités, prend des commandes et des messages… Le choix d’un nom de domaine est important. Pensez au .org par exemple, un domaine parfait pour les organisations à but non commercial.
  • Médias sociaux : créez un lien fort avec votre public en ayant une présence sur les médias sociaux. Le choix des plateformes s’opérera en fonction de votre public cible et de sa consommation des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, Tik-Tok, YouTube…).
  • CRM : un logiciel CRM vous permet de stocker les données des clients pour améliorer la façon dont vous leur commercialisez vos produits/services. Une campagne de marketing par email bien pensée peut faire des merveilles pour toucher votre public et communiquer avec lui.
  • Logo : avoir un logo peut aider votre cible à identifier plus facilement votre marque.

Bien connaître toutes les aides à votre disposition

Au-delà des sources de financement classiques, il existe également des organismes et des dispositifs financiers dédiés à l’ESS. Qu’il s’agisse de prêts, de crowdfunding, de dons, de subventions, ou encore de clubs d’investisseurs, il existe d’innombrables solutions pour obtenir des fonds et pérenniser votre entreprise.

À terme, obtenir l’agrément ESUS est un atout à ne pas négliger. N'hésitez pas à vous renseigner.