#À vos côtés

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Conseils pour éviter les risques de noyades

La noyade est la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans en France, mais d'autres catégories d’âge sont également concernées.
En piscine ou à la mer, comment peut-on limiter les risques de noyade ?

[Article publié le 23 juillet 2021 ; mis à jour le 16/05/2022]

Vigilance renforcée pour cet été

Entre le contexte sanitaire et la fermeture des piscines durant une grande partie de ces 2 dernières années, l’apprentissage de la natation chez les enfants a pu prendre du retard !

Soyez donc encore plus vigilant cette année pour eux et pour vous et tenant compte de votre état de forme.

Piscines : attention aux enfants

La piscine présente un danger pour les enfants, particulièrement chez les moins de 6 ans. Ils ne peuvent pas réagir en cas de chute car ils ne savent pas bien nager.

Un enfant de moins de 3 ans peut se noyer dans 20 cm d’eau, en moins de 3 minutes !

Source : Santé publique France
 

7 règles simples pour limiter les risques de noyade :

  1.  Désignez un adulte pour surveiller en permanence les enfants et garder toujours un œil sur eux !
  2.  Apprenez à nager à votre enfant dès que possible, avec un maître-nageur sauveteur de préférence. Si vous-même avez des difficultés à nager, il n’est jamais trop tard pour vous y mettre.
  3.  Munissez votre enfant de brassards aux normes CE et NF 13138-1, adaptés à sa taille et son poids, et prévoyez une bouée et une perche à proximité.
  4.  Protégez votre piscine selon les critères prévus par la loi : barrières, abris de piscine, couvertures… Refermez bien après chaque baignade.
  5.  Ajouter une alarme sonore.
  6.  Ayez un téléphone portable à portée de main.
  7.  Retirez l’échelle pour accéder aux piscines hors sol, à la fin de chaque baignade.
     

Santé Publique France a annoncé des chiffres de noyades inquiétants

Soyez vigilants, malgré un très léger recul du nombre d'accidents par noyade (par rapport à 2018, date de la précédente enquête) entre le 1er juin et le 31 août 2021, Santé publique France a enregistré 1983 noyades au total – accidentelles ou non - en France, suivies de 156 décès (soit 24 %).

Focus - Les chiffres des noyades accidentelles

1119 noyades accidentelles

250 décès déplorés à la suite de ces accidents

-6 ans et +65 ans sont les âges les + représentés, avec respectivement 26% et 20% des cas de noyades accidentelles

Source : Santé publique France - Enquête NOYADES 2021

La cause de ces chiffres à la hausse, durant la toute première partie de l'été, est probablement dûe à notre état de santé mis à mal par la pandémie, avec une réduction de l’activité physique et une augmentation de notre poids, ainsi que la surestimation de nos capacités physiques de manière générale.

En mer, ne surestimez pas vos capacités

Au bord de la mer, les risques concernent plus souvent les nageurs plus expérimentés.

  • Quel que soit votre niveau de nage, vous devez toujours vous renseigner sur les conditions de baignade (vent, marées…) et respecter les consignes données par les drapeaux.
  • Baignez-vous uniquement dans les zones surveilléesNe laissez pas vos enfants se baigner sans surveillance. En mer, mieux vaut les accompagner dans l’eau.
  • Pensez à prévenir un proche avant de vous baigner.
  • Restez à l’écoute de votre corps : ne consommez pas d’alcool, immergez-vous progressivement, ne vous baignez pas en cas de fatigue, frissons, malaise et ne surestimez pas vos capacités.
  • Pensez à faire des check-up de santé réguliers. Votre forme n’est pas la même à 50 ans qu’à 20 ans  ;)
4 drapeaux couleurs

Nouvelle signalisation de baignade

Attention, le balisage des plages françaises a été revu : les drapeaux de baignade ont été modifiés, pour s'adapter aux normes internationales.

De façon générale, la forme des drapeaux de vigilance passe de triangulaire à rectangulaire, avec des codes couleurs internationaux :

- Le vert indique une baignade autorisée, surveillée et sans danger ;
- Le jaune, une baignade surveillée avec danger limité ou marqué ;
- Le rouge, une baignade interdite ;
- Le drapeau rouge et jaune remplace l'ancien triangle bleu, pour signaler une zone de baignade surveillée durant les horaires d'ouverture du poste de secours ;
- Le violet prévient d'une pollution de l'eau ou de la présence d'espèces aquatiques dangereuses ;
- Le damier noir et blanc délimite une zone de pratique aquatique ou nautique (baignade non interdite, mais aux risques des baigneurs).

-->  Décret n° 2022-105 du 31 janvier 2022

Quels sont les signes d’une noyade ?

Une noyade peut survenir même après la baignade, elle est due à une insuffisance respiratoire. Cela peut arriver lorsque vous buvez la tasse. Vous devez donc faire attention et surveiller si certains symptômes apparaissent tels que :

  • Fatigue ou tendance à vous endormir.
  • Signes respiratoires : toux, essoufflement, lèvres bleues.
  • Vomissements…

Si vous ou votre enfant présente l’un de ces signes, prévenez rapidement les secours !

Si vous voyez une personne en difficulté, prévenez immédiatement les secours. Attention au risque de suraccident en voulant lui porter secours vous-même : vous n’avez peut-être pas les capacités physiques et les connaissances suffisantes liés aux conditions (courant, marrée, vent…).

Que faire en cas de noyade ?

  • Sortez la victime de l’eau, vérifiez qu’elle respire.
  • Basculez la tête vers l’arrière, allongez-la sur le côté, séchez-la, réchauffez-la, veillez à la maintenir éveillée.
  • Prévenez les secours : 18, 15 ou 112.
  • Si la victime est inconsciente et ne respire plus, pratiquez le massage cardiaque et utilisez si possible un défibrillateur sans vous arrêter, jusqu’à l’arrivée des secours.

Attention à l’hydrocution !

Pour éviter le choc thermo-différentiel, qui entraîne perte de connaissance immédiate et arrêt cardiaque, entrez progressivement dans l’eau, pensez à vous mouiller la tête, la nuque et le ventre.

Ne consommez pas d’alcool avant de vous baigner.

Buvez régulièrement de l’eau, et évitez de vous exposer excessivement au soleil avant de vous baigner (pour limiter la différence de température).

Rédigé par : Fanny FAVREAU