#Objectif bien-être

Temps de lecture estimé : 6 minutes

4 étapes pour apprendre les gestes de premiers secours qui sauvent au quotidien

À l’occasion de la Journée mondiale des gestes de Premiers secours, AÉSIO mutuelle fait un rappel des gestes importants à connaître pour agir en cas d’urgence. Très utiles, ces gestes peuvent sauver de nombreuses vies au quotidien !

Un accident arrive vite et chaque minute est vitale pour la survie de la victime. Faire les gestes de premiers secours peut sauver une vie !

Tour d’horizon des différentes étapes et des réflexes à connaître.

1ère étape - Protégez la zone concernée

Sécurisez la zone : quel que soit le type d’accident (de la route, domestique...), veillez à protéger la zone pour ne pas créer un sur-accident.

Analysez la situation : tentez d’évaluer ce qui est arrivé et d’éliminer les risques qui pourraient vous mettre en danger, vous ainsi que les éventuels témoins :

  • Coupez le courant électrique si vous en avez la possibilité, écartez les obstacles, les objets dangereux...
  • Si vous ne pouvez pas éliminer le danger (feu, fuite de gaz…) restez à distance et bloquez l’accès à la zone dangereuse.

Chiffres Fédération Française de cardiologie

Mauvaise information Près de 40.000 décès /an en France sont dus à des arrêts cardiaques

+ de 92% de ces arrêts cardiaques sont fatals sans prise en charge immédiate

7 fois sur 10 les arrêts cardiaques ont lieu devant témoins mais seulement 40% d'entre eux pratiquent les gestes de premier secours

2ème étape - Vérifiez l’état de la victime

Il faut savoir si une ou plusieurs personnes sont blessées, et dans quel état elle se trouvent. Pour cela :

  • Criez ou présentez-vous, pour vérifier si la victime est consciente et si elle respire normalement.
  • Assurez-vous du nombre de personnes impactées par l’accident ou le problème. Attention, les victimes ne sont pas toujours visibles au premier coup d’œil : il faudra peut-être fouiller la zone ou envoyer quelqu’un vérifier les abords de l’accident.

3ème étape - Transmettez l’alerte aux secours

Une fois la/les victime(s) et la zone sécurisées, contactez les numéros d’urgence :

15 : SAMU
18 : Pompiers
17 : Police
112 : Numéro d’urgence européen (si vous êtes à l’étranger)
114 (par SMS) : pour les sourds et malentendants

Pendant l’appel, transmettez les indications suivantes :

  • Le numéro du téléphone avec lequel vous appelez, ou celui de la borne d’urgence
  • La nature de l’accident ou du problème, ainsi que les autres risques possibles
  • Le lieu précis de l’accident (rue, numéro, ville, locaux à proximité…)
  • Un descriptif de l’état des personnes blessées et des gestes de secours, s’ils ont déjà été effectués

Ne raccrochez pas avant qu’on vous l’ai demandé !
Répondez aux questions qui vous sont posées, attendez l’autorisation de votre interlocuteur avant de raccrocher et soyez patient.

4ème étape - Agissez selon la situation

1/ Cas N°1 : la personne a perdu connaissance

Si la personne ne répond pas et ne réagit pas, mais respire, c’est qu’elle a perdu connaissance.

  • Demandez-lui de répondre à vos questions et de vous serrer la main
  • Assurez-vous qu’elle respire
  • Placez la victime en Position latérale de sécurité (PLS).

—  Mettre en PLS

  • Alertez les secours, ou faites passer l’alerte, en répondant aux questions et en respectant les instructions données par les secours.

2/ Cas N° 2 : la victime est en arrêt cardiaque

En cas d’arrêt cardiaque, la personne a perdu connaissance et ne respire plus :

  • Contactez immédiatement le 15
  • Réclamez un défibrillateur autour de vous
  • Allongez la victime sur une surface dure, de préférence
  • Effectuez la réanimation cardiaque jusqu’à l’arrivée des secours, en répétant des cycles de 30 compressions thoraciques (sur l'air de 'Stayin' Alive' des Bee Gees, pour garder le rythme 😉)

—  Faire un massage cardiaque

  • Si vous avez un défibrillateur cardiaque à disposition, allumez-le et suivez les instructions. Commencez le massage cardiaque le temps qu’on vous amène le défibrillateur.

Cas particulier : les plaies, brûlures, coupures

La gravité de ces lésions est variable, mais elles nécessitent dans tous les cas une conduite adaptée.

—  En cas de brûlure (due au feu)

Si la brûlure vous parait grave, appelez le SAMU (15) ou les pompiers (18).

  • Arrosez la brûlure abondamment à l’eau tempérée jusqu’à l’obtention d’un avis médical, et pour les brûlures simples jusqu’à arrêt de la douleur
  • Enlevez les vêtements en laissant ceux qui collent à la peau
  • Allongez le brûlé
  • Recouvrez la brûlure avec des linges propres et secs
  • Ne faites pas boire un brûlé grave
  • Rassurez et surveillez la victime (conscience, respiration, pouls)

—  En cas de plaie

Si la plaie est grave, alertez les secours, installez la victime en fonction de la localisation de la blessure puis couvrez-la :

  • Si la plaie est à la poitrine (thorax) : en position assise
  • Si la plaie est à l’abdomen : en position allongée, jambes fléchies appuyées sur une chaise, par exemple
  • Dans tous les autres cas : en position allongée sur le dos
  • Si elle ne répond pas mais qu’elle respire : mettez-la en PLS
  • Pour les plaies simples, nettoyez-les avec de l’eau et du savon. Vous pouvez utiliser un antiseptique local et vous devez surveillez l’évolution de la blessure.

Même si elles sont simples, les plaies, coupures ou brûlures nécessitent une surveillance. En cas d’aggravation ou de doute, demandez conseil à votre médecin traitant.

—  En cas d’hémorragie

En cas de perte abondante de sang, votre objectif est d’arrêter rapidement ce saignement ! Pour cela :

  • Comprimez la blessure, en constituant un tampon avec un tissu propre directement sur la plaie (sauf s’il y a un objet dans la plaie)
  • Allonger la victime, avec le membre où se trouve la plaie, surélevé
  • Contactez les secours

32% de ces vies pourraient être sauvées si les gestes de premiers secours étaient pratiqués dans les premières minutes par les témoins (appel du SAMU 15, massage cardiaque, défibrillateur…).

Ce chiffre tombe à 5% de chances de survie, en cas de non-intervention d'un témoin.

 

D’où l’importance de l’apprentissages des gestes des premiers secours par le plus grand nombre !

 

2 personnages de BD discutent devant un mannequin d'apprentissage des gestes premiers secours

Constituez votre trousse d’urgence

S’il n’existe pas de "trousse-type", chaque trousse de pharmacie d'urgence doit néanmoins contenir certains indispensables.

Les conseils d’AÉSIO mutuelle pour la remplir :

  • Médicament contre la douleur et la fièvre
  • Désinfectant cutané
  • Sérum physiologique
  • Crème apaisante pour les brûlures et les piqûres
  • Pansements stériles
  • Bandes de contention
  • Couverture de survie
  • Compresses
  • Petits instruments : thermomètre, épingles de sûreté, pince à épiler, ciseaux à bouts fins

Attention, rangez bien cette trousse en hauteur, dans un endroit fermé à clé, hors de la vue et de la portée des enfants.

Rédigé par : Jade FERRERES