#Objectif bien-être

Temps de lecture estimé : 5 MINUTES

Comment bien vivre sa retraite ?

Après des décennies sur le marché du travail, beaucoup d’actifs ont hâte de prendre leur retraite. Mais pour la vivre pleinement et en toute sérénité, il est nécessaire de bien l’anticiper. Prévoyance, épargne, revenus complémentaires, hygiène de vie, préservation du lien social…
Les experts AÉSIO font le point sur ces leviers qui permettent de mieux vivre votre retraite.

La retraite est un cap parfois difficile à franchir, même si toute personne active l’espère – en général – impatiemment. En l’anticipant suffisamment tôt, tant au niveau financier que sanitaire, elle ne devient pas synonyme de morosité ni d’inactivité. Au contraire, il existe de multiples façons de bien profiter de votre « deuxième » vie !

Organiser son épargne retraite

L’anticipation est le maître mot pour préparer votre départ à la retraite. En effet, votre pension, quels que soient les régimes de retraite auxquels vous avez cotisés, ne va pas suffire à maintenir votre niveau de vie.
Parmi les solutions disponibles, vous pouvez souscrire un produit de retraite complémentaire pour compléter vos revenus :

  • l’assurance-vie : elle reste de loin le produit d’épargne personnelle préféré des Français selon France Assureurs. Sa vocation première est de vous permettre d’épargner avec un objectif final de transmission à un ayant droit en cas de décès, et d’ici là, de percevoir des revenus réguliers. En effet, le capital investi et les intérêts perçus chaque année grâce à vos choix d’investissements, peuvent être retirés à tout moment de votre vivant, en période d’activités ou d’inactivités.
  • le Plan d’épargne retraite (PER) : il présente un fonctionnement similaire à celui de l’assurance-vie. Il offre en plus l’avantage de déduire tous les versements de votre revenu imposable. Cependant, le capital reste bloqué jusqu’à votre retraite. À ce titre, on peut parler d’assurance retraite.

Se protéger contre les aléas de la vie

Maladie, invalidité, accident, décès… Il faut également envisager ces coups durs, contre lesquels personne n’est à l’abri. Difficile à prévoir, ils peuvent fragiliser financièrement un foyer. L’assurance prévoyance est là, justement, pour vous protéger, ainsi que vos proches et anticiper les incidents de la vie sociale et leurs conséquences financières, avec le versement d’une indemnisation. Ainsi, vous êtes assuré de percevoir des revenus minimums, en complément des prestations versées par votre caisse d’assurance maladie.

En cas de décès, vos ayants droit perçoivent un capital. Celui-ci peut servir à financer les frais d’obsèques (garantie obsèques) ou être réparti entre héritiers (garantie décès) afin de maintenir leur niveau de vie (rente pour le financement des études des enfants, par exemple).

DÉCOUVREZ NOS GARANTIES OBSÈQUES / DÉCÈS

Faire un bon usage de l’immobilier

À côté de l’épargne et assurance retraite, investir dans l’immobilier reste l’une des meilleures solutions pour vivre mieux votre retraite. Cette démarche nécessite des conseils de professionnels pour faire les bons choix selon votre situation personnelle.

Acheter sa résidence principale pour réaliser des économies

En étant propriétaire de votre logement au moment de la retraite, vous n’avez plus de crédit à rembourser. La fin de cette première charge dans un budget peut largement compenser la baisse de vos revenus due à la retraite. Vous aurez la tranquillité d’esprit, contrairement aux locataires, de conserver votre logement.

Les avantages à investir dans l’immobilier

L’investissement dans l’immobilier locatif traditionnel présente de nombreux avantages : 

  • des revenus complémentaires réguliers ;
  • un financement possible à crédit ;
  • une fiscalité avantageuse : déficit foncier, loi Pinel pour le neuf, loi Malraux pour l’ancien zone de sauvegarde du patrimoine ;
  • la possibilité de revente pour financer un autre projet immobilier ;
  • la transmission du patrimoine.

© photo Harmen Jelle van Mourik, on Unsplash

Le statut de loueur en meublé non professionnel

La location meublée non professionnelle, ou LMNP fait partie des options intéressantes pour générer un revenu complémentaire à la retraite. Il s’agit d’investir dans des biens immobiliers locatifs, tout en générant des revenus non fiscalisés et sécurisés.
Ces logements équipés en mobilier et électroménager peuvent prendre la forme de :

  • locations saisonnières (maison, appartement, mobil home, chambres d’hôtes…) ;
  • locations dans des résidences de services (tourisme, étudiants, EHPAD…).

Le viager

Vendre un bien immobilier en échange du versement d’un capital (le bouquet) et d’une rente viagère périodique jusqu’à la fin de votre vie, c’est le principe du viager. Vous bénéficiez ainsi d’un revenu à vie à compter de la signature de l’acte de vente.
En fonction de votre situation, vous pouvez vendre le bien vide, ou en viager occupé. Dans le premier cas, l’acquéreur peut occuper votre bien dès la signature du contrat. Dans le second, vous continuez de profiter de votre logement jusqu’à votre décès. Vous avez également la possibilité de le vendre en viager libre.

En plus de cette mise à disposition ou pas du bien, le montant du bouquet et de la rente viagère est calculé selon l’âge du vendeur et la valeur foncière du bien au moment de la vente. Notez que le versement au comptant du bouquet au moment de la signature est optionnel et ne peut dépasser 30% du montant de la transaction.

Par ailleurs, le vendeur en viager bénéficie d’un régime fiscal spécifique : un abattement variant selon l’âge, au moment du premier versement de la rente.
 

Se préoccuper de sa santé

Se soigner sans se restreindre

Lorsque l’on devient senior, les besoins en matière de santé sont de plus en plus importants et les dépenses plus coûteuses.

Ces dernières concernent le dentaire, l’audition et l’optique, notamment.
Souscrire un contrat de complémentaire santé adapté à vos besoins vous permet de mieux gérer ces dépenses médicales sans restreindre vos dépenses de soins !

Le Dr. Chaboche, au micro d'Ali Rebeihi, nous explique tout l'intérêt de rester intellectuellement actif.

À la retraite : bénéficier de la portabilité de la mutuelle

Si vous êtes salarié du privé, la loi Evin vous permet de continuer à bénéficier de votre mutuelle santé d’entreprise après votre départ en retraite : une possibilité souvent très intéressante, même si les tarifs augmentent (leur hausse est encadrée et plafonnée les 3 premières années).

Pour conserver sa mutuelle d’entreprise à la retraite, rien de plus simple. C’est à votre employeur d’informer l’assureur de votre départ à la retraite, qui dispose alors de 2 mois pour vous envoyer une proposition de maintien des garanties. C’est ce qu’on appelle la portabilité de la couverture santé. Vous aurez 6 mois après votre départ en retraite pour accepter ce devis – ou non - en prévenant l’assureur par lettre recommandée.

Dans tous les cas, renseignez-vous auprès de votre mutuelle et demandez une étude.

Prendre soin de soi

Profiter de sa retraite, c’est avant tout rester en bonne santé physique et psychologique le plus longtemps possible. Pour certains jeunes retraités, la fracture entre la routine quotidienne du travail et ce nouveau mode de vie peut être déroutant.
Pour conserver une bonne hygiène de vie, tout en éloignant la dépression et l’isolement social, voici nos recommandations :

  • Mangez sainement ;
  • Faites de l’exercice régulièrement ;
  • Respectez des horaires réguliers de lever et de coucher pour éviter les troubles du sommeil ;
  • Pratiquez des loisirs éducatifs et enrichissants : lire beaucoup, apprendre une langue étrangère, acquérir de nouvelles compétences… ;
  • Pratiquez des activités à visée sociale, comme le bénévolat pour des œuvres caritatives ou activités associatives ;
  • Nouez de nouvelles amitiés aussi souvent que possible au sein de votre communauté : club de lecture, salle de gym, etc.
  • Voyagez - près - ou loin de chez vous.
     

Pour conclure

Bien vivre sa retraite, c’est avant tout l’anticiper de façon à mieux faire face à aux aléas qui peuvent l’obscurcir. Pour cela, construisez votre avenir suffisamment tôt afin de profiter pleinement de chaque instant de votre nouvelle vie. Que ce soit sur le volet financier, sanitaire, ou du logement, si vous avez suivi ce petit mode d’emploi, vous devriez avoir quelques bonnes clés pour aborder votre retraite en toute sérénité.

Il vous reste également une dernière alternative : trouvez un travail à temps partiel en profitant de la possibilité de cumul de votre retraite de base, avec cette nouvelle activité.