Prévention

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Pourquoi les (jeunes) femmes sont des cibles de prédilection pour l’industrie du tabac ?

À l’occasion de #MoisSansTabac, en novembre, AÉSIO donne la parole au Dr. SIMON, psychiatre addictologue et vice-présidente de l’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie.
logo mois sans tabac, illustrations de cigarette cassée, poumons qui sourient

Depuis les années 1980, les femmes sont les cibles privilégiées des campagnes marketing et publicitaires de l'industrie du tabac.

Le Dr. SIMON explique l’importance de cette influence, qui impacte directement le nombre de consommatrices de cigarettes et leur niveau de consommation au quotidien.

Quelles sont les particularités de la consommation de tabac chez les femmes ?

Pour quelles raisons les jeunes filles expérimentent-elles le tabac ? 

Dès l’âge de 15 ans, environ 40 à 45% des adolescents ont déjà fait l’expérience du tabac, 25 à 35% en consomment plus ou moins régulièrement, 10% fument tous les jours.

Les adolescentes seraient davantage influencées par le modèle parental et par le souci de réguler leur poids.

Quelles sont les conséquences spécifiques sur la santé des femmes ?

Les conséquences sont multiples.

L’un des risques majeurs réside dans l’association de contraceptifs — comme les pilules œstroprogestatives — et de consommation de tabac. Cette combinaison augmente largement le risque de complications cardiovasculaires, notamment le risque d'AVC chez les femmes.

Comment encourager la prévention ?

Le Dr. SIMON insiste sur le fait qu’arrêter de fumer avant 30 ans permet de récupérer 100% de chances en matière de santé et de risques cardiovasculaires. Avant 40 ans, ces chances avoisinent les 90% de chances.

En savoir plus