#Objectif bien-être

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Sport sur ordonnance : comment ça marche ?

Depuis le 1er mars 2017, les médecins traitants peuvent prescrire à leurs patients, atteints d’une affection de longue durée, une activité physique adaptée. Que faut-il savoir sur cette mesure ?

Les bienfaits de l’activité sportive sur la santé sont multiples et ont été avérés par de nombreuses études scientifiques. Ainsi, pour encourager sa pratique, un amendement sur la prescription médicale du sport a été mis en place.

Depuis le 1er mars 2017, vous pouvez dans certains cas vous faire prescrire une activité physique ou sportive adaptée par votre médecin. On vous explique tout. 

Qu’est-ce que le sport sur ordonnance ? 

Le sport sur ordonnance représente la possibilité pour certains types de patients de pratiquer une activité sportive dans le cadre d’un traitement médical spécifique. 

L'article 144 de la loi n°2016-41 du 26 janvier 2016 énonce ainsi que : 

Dans le cadre du parcours de soins des patients atteints d'une affection de longue durée, le médecin traitant peut prescrire une activité physique adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical du patient.

Cette mesure est à considérer plutôt comme une recommandation médicale plutôt qu’une prescription. En effet, l’activité physique n’est pour le moment pas prise en charge par l’Assurance maladie.

Qui est concerné ?

Selon l’Assurance maladie, près de 10 millions de personnes atteintes d’affections de longue durée (ALD) sont concernées, pour des pathologies telles que : 
 
•    Le diabète de type 1 et 2 ;
•    La maladie d’Alzheimer ;
•    La maladie de Parkinson ;
•    La mucoviscidose ;
•    Les accidents vasculaires cérébraux causant une invalidité ;
•    Les maladies chroniques actives du foie et les cirrhoses ;
•    Les tumeurs malignes ;
•    La paraplégie ;
•    Etc.

Bon à savoir : vous pouvez consulter la liste complète des affections de longue durée ici. 

Le sport sur ordonnance est prescrit par les médecins généralistes. La prescription est effectuée après réalisation d'un examen clinique. Ce dernier peut être couplé avec des examens paracliniques. La prescription d’une activité physique est effectuée, en général, pour une période de six mois à un an. 

Quels bienfaits sur le corps ? 

La mise en place de ce dispositif depuis quelques années est une grande évolution pour la France, considérée comme l’un des pays européens les plus consommateurs de médicaments.

Pourquoi ? Car cette recommandation médicale permet aux patients : 

  • De maintenir leur forme générale ;
  • De limiter leur prise de médicaments
  • Et ainsi de réduire les effets secondaires de leur traitement. 

Quels sports sont prescrits et quelles sont les modalités ? 

En général, ce sont les sports renforçant l’endurance qui sont prescrits, tels que : la marche, le vélo, la natation, la gym...

Certaines modalités sont toutefois à respecter pour pouvoir bénéficier d’une prescription du sport. En effet, le sport prescrit doit être adapté à la pathologie ainsi qu’aux capacités physiques de la personne concernée. 

Il faudra ainsi être impérativement encadré par des professionnels de santé paramédicaux (kinésithérapeutes, psychomotriciens…) ou par des enseignants en activité physique adaptée.  

Le professionnel du sport doit être en mesure de réaliser une évaluation physique précédant l’éventuelle prescription, mais également d’identifier les signes d’intolérance et connaître les principales caractéristiques de la maladie.

De plus, le décret du 30 décembre 2016 précise que plusieurs types de professionnels peuvent dispenser une activité sportive à des patients atteints d’affections de longue durée :

  • Les coachs APA (activité physique adaptée) ;
  • Les professionnels paramédicaux ;
  • Les personnes certifiées par la fédération sportive.

Si vous êtes atteint(e) d’une affection de longue durée et que vous souhaitez pratiquer une activité physique, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin traitant. 

Rédigé par : Yasmine KHIZRANE