#Objectif bien-être

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Pourquoi consommer de l’huile d’olive ?

Symbole par excellence de la cuisine méditerranéenne, l’huile d’olive renferme de nombreux bienfaits. 2 cuillers à soupe par jour permettraient même de réduire les risques de maladies cardiovasculaires ! Quels sont ses propriétés, sa composition, ses bienfaits ? Comment choisir son huile d’olive ?

Quels nutriments se trouvent dans l’huile d’olive ?

L’huile d’olive est riche en :

  • Oméga-9, des acides gras monoinsaturés qui ont un rôle contre les maladies cardiovasculaires, les maladies inflammatoires et certains cancers.
  • Oméga 6 et 3, des acides gras polyinsaturés, des graisses essentielles que le corps ne fabrique pas lui-même.
  • Acides gras saturés, que l’on retrouve aussi dans les produits d’origine animale.
  • Polyphénols, des antioxydants qui freinent le vieillissement cellulaire et qui ont des effets anti-inflammatoires et anti-cancers.
  • Vitamines : K (coagulation sanguine et solidité osseuse), et E (élasticité de la peau), etc.

Des bienfaits multiples

On lui connaît des bienfaits nutritionnels et gustatifs, mais quelles sont réellement ses propriétés ?

Elle aide notamment à :

  • Prévenir les risques de maladies cardiovasculaires.
  • Réduire le risque de développer certains cancers (si alimentation équilibrée et activité physique régulière associées).
  • Réguler le taux de cholestérol dans le sang.
  • Limiter le vieillissement des cellules.
  • Préserver la masse osseuse et éviter les fractures.
  • Avoir un rôle anti inflammatoire et immunitaire.

Attention toutefois : l’huile d’olive contient 100 % de lipides et est donc très grasse. Comme toutes les matières grasses, une quantité ingérée en excès peut devenir néfaste pour la santé : il vaut donc mieux la consommer en petite quantité régulièrement.

Par ailleurs, il est conseillé de manger entre 2 à 4 cuillers à soupe par jour d’huile végétale, dont la moitié d’huile d’olive. Les huiles végétales ont des intérêts nutritionnels différents et il est important de les varier.

Les différentes manières de la consommer

L’huile d’olive peut s’utiliser de bien des manières : chaude ou froide, en assaisonnement, en cuisson, en cosmétique… Zoom sur quelques façons de la consommer !

En cuisson…

Il faut être prudent et faire en sorte de ne pas atteindre le point de fumée, c’est-à-dire la température maximale, environ 190°C, à partir de laquelle l’huile perd ses qualités nutritionnelles. Elle ne doit donc jamais être utilisée en friture. Afin d’éviter d’altérer les acides gras, il est ainsi plus intéressant de la consommer crue.

En cosmétique…

Vous l’utilisez en cuisson ou en assaisonnement, mais l’avez-vous déjà testée en cosmétique ?

Appliquée sur la peau en crème, savon, onction, huile de massage… l’huile d’olive développe ses bienfaits antioxydants, nourrissants, régénérants, adoucissants, cicatrisants, émollients, etc. 

N’hésitez pas à l’appliquer pour traiter l’acné ; vous démaquiller ; nourrir et renforcer vos ongles cassants ; apaiser vos coups de soleil ; traiter un desséchement de la peau ou du cuir chevelu ; réaliser des massages ; faire cicatriser.

D’autres moyens de l’utiliser…

Vous pourrez aussi l’utiliser en infusion ou en gélules pour un traitement en phytothérapie, une des médecines douces qui soulage et aide à prévenir certaines maladies.

Bien choisir son huile d’olive

Il existe 2 types d’huile d’olive :

  • vierge : l’huile vierge est un pur jus de fruits de l’olivier et sans additif. Rien n’est ajouté à ce jus et le taux d’acidité est bas. Pour faire 1 L d’huile vierge, il faut 5 kg d’olives.
  • extra-vierge : huile vierge avec une teneur en acidité inférieure à 1 g pour 100 g d’huile, elle est obtenue par un procédé mécanique sans traitement. D’une qualité supérieure, cette huile fabriquée à l’ancienne est la plus naturelle, la plus saine et bénéfique pour la santé.

La mention « Agriculture biologique » garantit l’absence de traitement chimique sur les olives et limite la présence de pesticides mais n’a pas d’impact particulier sur la qualité gustative de l’huile.  

Et elles se présentent en 3 types de fruité, que vous trouverez en indication sur l’huile d’olive.

Lorsqu'elle est "fruité vert" : les olives de ces huiles sont récoltées un peu avant leur maturité. Elles sont les plus aromatiques et ont des saveurs végétales intenses. En "fruité mûr" : les olives sont récoltées mûres et noires ce qui confère à l’huile des saveurs douces et délicates. Enfin, en "fruité noir" : les olives sont fermentées pour obtenir une huile crémeuse aux arômes puissants.

Attention à bien la conserver !

L’huile d’olive perd en qualité à partir de son pressage. Elle se conserve entre 1 an et demi et 2 ans, et dans les 4 mois après son ouverture. Si l’idéal reste de la ranger dans un placard, elle peut être gardée sur un plan de travail à l’abri de la lumière et de la chaleur.

Pour conserver ses nutriments, pensez à privilégier un contenant en métal, ou un contenant en plastique ou verre opaque.