#Objectif bien-être

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Le thé : 7 propriétés qui vont booster votre santé

Saviez-vous que le thé est la deuxième boisson la plus consommée au monde après l’eau ? Il en existe de très nombreuses variétés. Le thé a toujours été réputé pour avoir de nombreux bienfaits pour la santé, mais lesquels exactement ?
Comment maximiser ses effets ? N’apporte-t-il que du positif pour la santé ?
Tasse de thé transparente, théière qui coule, feuilles de menthe

Quelles sont les principales caractéristiques du thé ?

Le thé est une boisson aromatique, faite grâce à l’infusion des feuilles séchées du théier. Les quatre grandes catégories de thé sont définies par la manière dont on transforme les feuilles par la suite. Vert, blanc, oolong ou noir… pour chaque variété, il existe de très nombreuses sortes de thé.

Contrairement aux idées reçues, le Rooibos n’en fait pas partie. En effet, il s’agit d’un arbuste d’Afrique du Sud totalement distinct du théier, très faible en tannins et dénué de théine. Le thé est réputé pour sa teneur modérée en caféine, sa fonction hydratante et rafraîchissante, sa richesse en antioxydants et tous ses bienfaits pour le corps.

Pour ses propriétés antioxydantes, 2 tasses de thé représentent l'équivalent de 7 verres de jus d'orange.

Le thé contient 3 principales familles d’antioxydants : les catéchines, les théaflavines et les théarubigines.
Les antioxydants sont présents naturellement dans notre alimentation et ont pour effet commun d’aider à protéger les cellules de l’organisme, des dommages causés par les radicaux libres. Il est considéré comme la boisson ayant la plus forte activité antioxydante : deux tasses représenteraient ainsi l'équivalent de sept verres de jus d'orange !

Top 7 des bienfaits du thé sur la santé

Dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée, le thé comporte de nombreux bienfaits, vous pouvez ainsi le considérer comme :

  1. Votre nouvelle astuce pour bien vieillir

En luttant contre les radicaux libres, les antioxydants présents dans le thé préservent les cellules de votre organisme du vieillissement prématuré, le maintenant en bonne santé plus longtemps.
Des études d’observation chez des femmes âgées révèlent également une correspondance entre une consommation régulière de thé et une meilleure densité osseuse, notamment en raison de son taux de fluor (oligo-élément qu’on retrouve au niveau des dents et des os) et de flavonoïdes (substances présentes dans les plantes). Ainsi, boire régulièrement du thé peut vous aider à vous prémunir de maladies telle que l’ostéoporose.

  1. Un atout pour conserver vos dents saines

Une des idées reçues sur le thé consiste à dire qu’il fait jaunir les dents. C’est en partie le cas pour le thé noir. En revanche le thé vert est excellent pour la santé bucco-dentaire. Il permet de réduire les bactéries de la plaque dentaire en éliminant les sucres présents naturellement dans votre bouche.
Consommer du thé vert, peut vous aider non seulement à conserver vos dents blanches, mais aussi contribuer à diminuer la formation de la carie dentaire.

  1. Une façon de prendre soin de votre cœur

Saviez-vous que consommer du thé quotidiennement vous permet de réduire votre risque d’accident cardiovasculaire ?
La consommation de deux à trois tasses de thé vert par jour, ferait baisser de 14% le risque d'avoir un accident vasculaire cérébral (AVC). C’est en tout cas le résultat d’une étude japonaise de dix-huit ans, menée sur 53 000 femmes et 47 000 hommes japonais, âgés de 45 à 74 ans. Cela est une fois de plus dû aux antioxydants qui s’opposent à l’oxydation du cholestérol, empêchant la formation de caillots. Ils réduisent ainsi l’inflammation au niveau des plaquettes sanguines et de la paroi artérielle et dilatent les artères.

  1. Une prévention contre le diabète

L’épigallocatéchine 3 gallate (EGCG), un composant du thé vert, joue un rôle important dans la réduction des pics de glycémie, donnant à ce dernier une fonction préventive en ce qui concerne le diabète de type 2.
C’est prouvé scientifiquement : lors d’un repas, l’absorption de cette molécule avec des aliments riches en amidon, réduit le pic de glycémie qui se produit juste après la consommation de nourriture.

Plantation de thé, champs verts et arbres

© photo by A.Pilotto on Unsplash

  1. Un stimulant pour votre cerveau

Boire du thé pour stimuler son cerveau ? Cela peut paraitre étrange et pourtant de nombreux bénéfices sur l'activité cérébrale ont pu être mesurés et prouvés grâce à un électroencéphalogramme.
Le thé augmente les connexions et favorise les échanges dans votre cerveau, permettant ainsi d’améliorer le stockage d’informations. En effet, il contient du polyphénol EGCG qui perfectionne l’apprentissage et dope la mémoire. 30 à 60 minutes après avoir bu une tasse de thé suffiraient, pour voir votre mémoire et votre attention stimulées.

  1.  Un allié pour tenir votre ligne

Le thé a une teneur calorique très faible (1 Cal/100 g), donc en boire ne vous fait pas gagner de poids. De plus le thé vert est réputé pour ses vertus drainantes et détoxifiantes mais aussi "brûle-graisses", notamment grâce aux catéchines qui favoriseraient la combustion des cellules graisseuses. Sa consommation augmente la thermogénèse (production de chaleur) qui intensifie les dépenses énergétiques.
Bien sûr, le thé n’est pas une solution miracle pour maigrir, en soi, et doit être consommé dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée ainsi que d’une activité physique dynamique régulière.

  1. Une technique pour réduire le stress

La L-Théanine est un acide aminé utilisé par l’organisme pour libérer certains neurotransmetteurs mais également augmenter le taux de dopamine (aussi appelé hormone du bonheur).
Mais ce n’est pas tout. Il permet aussi de réguler l'état émotionnel et donc de diminuer le stress et d'accroître la bonne humeur. Or, devinez qui contient cet acide aminé ? Gagné : le thé !

La L-Théanine est un acide aminé qui a été isolé des feuilles du thé vert en 1945 par des scientifiques japonais. L'intérêt pour cette substance est parti de l'observation contradictoire que le thé vert, malgré sa forte concentration en caféine, avait un effet calmant. (source)

Groupe de personnes, cérémonie du thé matcha

Comment bien consommer votre thé et maximiser ses bons effets ?

La préparation

Il n’y a pas de secret : pour avoir un résultat concluant, il faut avoir de bons ingrédients.

C’est-à-dire un thé de qualité et une eau pure (il vaut mieux éviter l’eau traitée au chlore ou chargée en minéraux).

En ce qui concerne la température du thé cela varie beaucoup, mais à titre de référence, voici 2 exemples :

  • 95°C pour le thé noir et le thé oolong
  • de 70°C à 80°C pour le thé vert et le thé blanc

Si vous choisissez de faire bouillir votre eau, cette dernière ne doit être bouillie qu’une seule fois avant d’être versée. Pour l’infusion privilégiez les feuilles, mais ça marche aussi avec les sachets.
Le temps d’infusion conseillé est au moins de 2 minutes, mais attention de ne pas trop le laisser infuser. Vérifiez les conseils sur les emballages.

Tasse de thé pleine

© photo T.Heftiba on Unsplash

La conservation

Dans l’idéal, le thé doit être conservé au frais et au sec dans un contenant étanche. L’humidité est très mauvaise pour lui, donc évitez de le mettre dans un réfrigérateur. Vous pouvez le congeler, mais il vous faudra attendre 24 heures pour l’ouvrir, après l’avoir sorti du congélateur, pour éviter qu’il ne subisse justement l’humidité.
 

Ne négligez pas certains effets indésirables du thé !

Le thé possède ainsi de nombreux bienfaits pour votre santé, mais est-ce que cela signifie pour autant qu’il ne comporte aucun effet indésirable ? Dans certains contextes, consommer du thé aboutit aux conséquences inverses de celles recherchées…

Veillez à ne pas manquer de fer

Si vous êtes végétarien, sachez que dans l’intestin grêle les polyphénols et les tanins du thé diminuent l’absorption du fer contenu dans les végétaux. Il vaut mieux donc éviter de le consommer en même temps que le repas et boire votre thé une heure avant, ou deux heures après. Le végétarisme n’est d’ailleurs pas le seul cas où ces précautions sont recommandées devant un déficit en fer (règles abondantes, grossesse et allaitement…).
Le petit déjeuner peut constituer une légère entorse à la règle, à condition que vous associez à votre thé un apport suffisant en vitamine avec un jus de fruit ou un fruit frais, qui facilite l’absorption du fer.

Soyez vigilant avec le thé vert et les anticoagulants

Si vous consommez au quotidien des médicaments anticoagulants (Coumadine, Warfarine, Sintrom) afin d’éviter la formation d’un caillot sanguin par exemple, il est préférable d’éviter de consommer du thé vert, au-delà d’une tasse par jour. En effet, ce dernier peut modifier la concentration sanguine de ces médicaments dans votre organisme.
N’hésitez pas à consulter un nutritionniste ou votre médecin traitant pour connaître les quantités les plus propices à votre situation, ainsi que celles des autres aliments et produits végétaux qui peuvent s’avérer néfastes.

Attention au reflux gastro-oesophagien

Peut-être vous est-il déjà arrivé de souffrir d’épisodes de reflux gastro-œsophagien ? Une remontée du contenu de l’estomac entraînant un inconfort ou une sensation de brûlure. Si c’est le cas, il vous faut éviter les aliments riches en méthylxanthines tels que le chocolat, le café, les boissons gazeuses… et le thé.

Le thé n’est pas un allié contre le cancer

Plusieurs études réalisées sur des animaux de laboratoire, ou des cellules en culture, suggèrent que le thé vert consommé quotidiennement et à forte dose pourrait réduire la multiplication de cellules tumorales et ainsi interférer avec le développement de tumeurs et de cancers.
Cependant, ces hypothèses n’ont pas été démontrées chez l'être humain. Ainsi, dans leur rapport d’expertise collective internationale publié en 2018, le World Cancer Research Fund (WCRF) et l'American Institute for Cancer Research (AICR) jugent que le niveau de preuve de la relation entre thé vert et risque de cancer, est non concluant.

En revanche, on ne remet pas en cause le penchant du thé vert à interférer avec certains traitements médicamenteux. Il peut notamment augmenter la toxicité du traitement de chimiothérapie et réduire son efficacité, ainsi que celle de la radiothérapie. Evitez donc le thé vert le jour du traitement, ainsi que les deux jours qui le précèdent et le suivent.

Ne faites pas d’excès

Le saviez-vous : la caféine du thé est aussi appelée "théine". En effet, la théine et la caféine sont en réalité la même molécule, la seule différence se trouve au niveau de leur assimilation : la théine est assimilée plus lentement dans l’organisme. Le thé peut plus ou moins en contenir en fonction de sa variété, le thé noir en comportant plus que le thé vert. Or, si consommer de la caféine possède un grand nombre d’avantage, cette dernière n’a pas que des effets bénéfiques sur la santé.

Il faut donc éviter les excès et se limiter à 3 ou 4 tasses de thé par jour.
 

Rédigé par : Clotilde CHEVALIER