#Objectif bien-être

Temps de lecture estimé : 3mn

4 bienfaits des câlins sur la santé

Savez-vous que pour qu’un câlin soit bénéfique sur la santé il doit durer entre 5 et 10 secondes ? Que les humains auraient besoin de 8 à 10 câlins par jour pour être heureux ? À l’occasion de la Journée internationale des câlins, découvrez avec nous les bienfaits de cette étreinte.
Les bienfaits des câlins sur la santé

Connaissez-vous vraiment les câlins ?

Avez-vous déjà cherché la définition d’un « câlin » dans le dictionnaire ? Si dans le Larousse et le Robert un câlin se décrit par « un échange de caresses, de baisers », cette définition n’englobe pas un élément important : le fait d’enlacer une autre personne dans le but d’apporter du réconfort. 

Moyen de communication non verbal puissant, les câlins sont à l’origine de nombreux bienfaits sur la santé physique et sur la santé mentale. Quels sont-ils ?

1. Les câlins fortifient le système immunitaire

Sheldon Cohen, professeur de psychologie américain, a réalisé une étude sur le rôle des câlins sur la santé. Des personnes recevant plusieurs câlins par jour ont été comparées à des personnes qui en recevaient beaucoup moins, et le verdict est tombé : celles qui étaient les plus « câlinées » tombaient moins malades et lorsqu’elles l’étaient, leurs symptômes étaient amoindris.

En cause ? Le pouvoir du peau à peau qui permettrait de renforcer les anticorps et de lutter contre certaines maladies. 5 à 10 minutes de câlins par jour seraient même idéales pour booster votre système immunitaire !

2. Les câlins diminuent le stress et l’anxiété

Que se passe-t-il dans votre corps lorsque vous enlacez quelqu’un (ou êtes vous-même enlacé) ? La sensation du toucher libère l’endorphine et la dopamine, des molécules qui sont liées au plaisir et au bonheur, mais aussi l’ocytocine, appelée « hormone de l’amour » ou « hormone du bonheur ». Sécrétée chez l’homme et la femme, cette hormone se déclenche lors d’un rapport sexuel, lors de l’accouchement, mais elle est surtout présente lorsque l’on se sent bien : un compliment reçu, du temps passé avec nos proches… ou un câlin ! 

Votre rythme cardiaque, votre tension artérielle et votre taux de cortisol – l’hormone liée au stress – diminuent. Vous vous sentez apaisé. 

Alors dites adieu au stress et à l’anxiété, propagez des câlins autour de vous et découvrez comment stimuler vos hormones du bonheur !

Le saviez-vous ? Pour diminuer votre stress et votre anxiété, un câlin à votre animal peut aussi être idéal. Connaissez-vous la ronronthérapie ? Découvrez les bienfaits des animaux sur votre santé !

AESIO MUTUELLE

Complémentaire santé et prestations bien-être

Selon les formules et les contrats, votre couverture complémentaire santé peut proposer des garanties qui vous apportent un meilleur bien-être au quotidien.

3. Les câlins améliorent la confiance en soi

Enfant, nous venons au monde et sommes initiés au peau à peau pour rassurer et nous faire sentir aimés. Une action qui crée du lien mais qui permet aussi de fortifier le système immunitaire, comme vu dans le point 1.

Pourtant, les câlins ne sont pas utiles uniquement pour les nourrissons : enfant, ado, adulte, senior, nous cherchons tous le contact de nos proches. En plein cœur de la pandémie, nous avons vu à quel point il était difficile de ne pas se voir et de ne pas se serrer dans les bras. Alors pourquoi les câlins sont-ils essentiels ? 

Tout simplement parce qu’ils trompent la solitude ! Étreindre un parent, un enfant ou un ami c’est lui montrer notre affection et recevoir la sienne en retour. Ce boost de confiance en soi et aux autres nous fait nous sentir important, redonne le sourire et comble un vide émotionnelUn sentiment de sécurité que l’on voudrait tous ressentir de temps en temps ! 

Le saviez-vous ? Au Japon, le Soineya Cuddle Cafe est un bar à câlins. Ouvert en 2012, le bar propose plusieurs options payantes : enlacer quelques minutes une personne, se regarder dans les yeux, se faire caresser le dos… 

4. Les câlins aident à lutter contre la dépression hivernale

En hiver, les journées sont courtes et la lumière nous manque, les épidémies (grippe, Covid-19, bronchiolite) prennent le pas et nous avons besoin de réconfort. 

C’est selon cette idée qu’est née en 1986 la Journée internationale des câlins, qui se déroule chaque année le 21 janvier. Quoi de mieux qu’une journée en plein hiver pour promouvoir la chaleur d’un câlin ? 

Par ailleurs, grâce à cette journée, une nouvelle pratique a été créée en 2004 : connaissez-vous les « free hugs » ou « câlins gratuits » ? Dans les pays anglo-saxons, tous les 21 janvier, des personnes tiennent des pancartes « free hugs » pour indiquer que vous pouvez les serrer dans vos bras. Cette pratique, peu connue dans la culture française (et probablement à éviter depuis la pandémie), permettrait aux plus déprimés de lutter contre la solitude et la dépression hivernale. 

Nous aurions besoin de 8 à 10 câlins par jour pour être heureux. Alors n’attendez pas les grandes occasions pour serrer vos proches dans vos bras… dans la limite du consentement !