Communauté de collaborateurs — Mis à jour le :

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Quels facteurs bien-être peuvent agir durablement sur le salarié ?

L’équilibre entre la vie professionnelle et personnelle, le contexte social, ou encore la qualité des relations avec les collègues, sont quelques exemples des facteurs bien-être en entreprise qui ont des impacts directs sur le quotidien des employés. De nombreuses mesures peuvent être mises en place pour améliorer leur bien-être.

Selon l’INRS, la notion de bien-être au travail « est un concept englobant, de portée plus large que les notions de santé physique et mentale. Elle fait référence à un sentiment général de satisfaction et d’épanouissement dans et par le travail qui dépasse l’absence d’atteinte à la santé ».

Pour accompagner le collaborateur dans cette démarche, nous avons eu envie de lui donner quelques clefs pour se sentir mieux dans sa vie personnelle et professionnelle. C’est pour l’une de ces raisons que nous avons décidé d’organiser une Semaine des bonnes pratiques et résolutions du 1er au 5 février, destinée aux collaborateurs d’AÉSIO mutuelle.

Deux participants à la Semaine des bonnes pratiques témoignent

Isabelle et Alexandre, comment avez-vous vécu ces ateliers ?

« Les exercices pratiques proposés par les intervenants, m’ont permis de bien visualiser les techniques proposées et d’en apprécier les bienfaits. J’apprécierais vraiment d’avoir de nouvelles sessions régulièrement. Je suis persuadée de leur bien-fondé pour notre bien-être, tant au travail qu’à la maison » témoigne Isabelle.

Grâce aux conseils sur le sommeil, j’utilise les respirations enseignées pour m’endormir plus facilement... Cela m’aide beaucoup ! ”

Isabelle, de Saint-Etienne

« J’ai beaucoup aimé les animations proposées, tous les sujets m’ont plu, c’était une super initiative ! Les intervenants étaient accessibles, ouverts, agréables à suivre, même sur ce format à distance qui n’est pas forcément évident. J’ai appliqué quelques conseils depuis, notamment sur le sommeil » s'enthousiasme Alexandre.

Bien que nous soyons déjà assez sensibilisés sur ce sujet, je trouve intéressant de faire rayonner ces bonnes pratiques au niveau de notre entreprise. Je serai ravi de voir ces animations se répéter en cette période de télétravail, et peut-être même après, une fois de retour sur site. ”

Alexandre, de Lyon

Les organisateurs expliquent leur ambition pour cette Semaine des bonnes pratiques

« L’organisation de cette semaine est née de la collaboration entre la direction Prévention et Promotion de la Santé (PPS) et le pôle Communication interne, dans le but de développer auprès des salariés, des animations autour du bien-être, explique Marie UZEL, Chef de projet Prévention et promotion de la Santé. Nous cherchions à proposer aux collaborateurs des ateliers ludiques, informatifs ». 

Selon Tiphaine LARBI, Chargée de communication, « pour la direction PPS, cette initiative a permis de sensibiliser les collaborateurs sur les valeurs d’AÉSIO mutuelle que nous portons à l’externe, en mettant leur santé au cœur de nos actions. Les inviter à se retrouver autour d’ateliers, le temps d’une semaine, pour prendre de bonnes résolutions santé. Pour la Communication interne, fédérer les collaborateurs autour de ces sujets et maintenir le lien social entre eux étaient une priorité ». 

Ces ateliers à distance, proposés sur le temps libre de la pause déjeuner, ont rassemblé près de 103 collaborateurs : ils ont été l’occasion pour la PPS de prendre la parole sur des sujets santé.

Durant 30 minutes, l'ambition était de diffuser un maximum d’ondes positives et sensibiliser les salariés inscrits aux thématiques du vivre mieux comme :

  • le sommeil,
  • la mémoire,
  • et l’alimentation.

« Cela a été l’occasion d'expliquer comment ces actions peuvent influencer le quotidien du collaborateur. Nous avons proposé des astuces simples, à réaliser chez soi ou au bureau. Chacun a des habitudes, un environnement de travail et un rythme de vie différents, c’était donc important pour nous de développer des contenus pratiques, dynamiques et accessibles à tous » continue Marie UZEL.


La santé mentale des salariés en télétravail

"Décidons ensemble de vivre mieux" avec Ali Rebeihi

Le journaliste Ali Rebeihi interviewe la Docteur Aurélia Schneider, psychiatre, sur la santé mentale des salariés en télétravail « Le cadre et les routines de notre journées ont été modifiées. Et cela est aggravé par un effacement de la frontière privée-professionnelle liée au télétravail. ».

Pour certains, la crise sanitaire est vécue comme le temps béni du télétravail, une forme de libération. Mais pour beaucoup, cela a affecté leur santé mentale et leur motivation.

Le baromètre réalisé par Opinionway pour le cabinet Empreinte humaine met en avant une santé psychologique des salariés au plus bas depuis le 2e confinement.
Les jeunes, les femmes et les managers sont les plus atteints. Pourquoi ? Leur charge mentale est alourdie par une surcharge d’information, des sollicitations professionnelles et personnelles incessantes, à n’importe quel moment de la journée ou de la soirée. Et le sentiment d’être en permanence surveillé. 

Dans ce contexte, l’absence d’oasis réconfortantes que constituent les échanges informels manquent cruellement.

Portrait Ali Rebeihi, journaliste France Inter

Ali Rebeihi - © photo Fanch Drougard / Droug'Art photographies

L’isolement professionnel, parfois couplé à un épuisement parental, peut conduire à une détresse psychologique. Parmi les symptômes qui doivent vous alerter : désespoir, nervosité, agitation. Et la perte de repères qui peut conduire au burn-out.

Dans ce contexte de télétravail subi, il est essentiel d’être encore plus attentif au respect de la frontière privé-professionnel et de s’aménager de véritables temps pour soi.

—  Le regard d’Ali Rebeihi, journaliste, dans le cadre du programme « Décidons ensemble de vivre mieux ».

Nous avons conçu le programme « Décidons ensemble de vivre mieux » avec Ali Rebeihi, comme un ensemble de contenus autour du bien vivre et du développement personnel, faits pour vous accompagner au mieux dans le quotidien, à la maison ou au travail.

Macaron violet

La prévention : une source de facteurs bien-être

Les actions de prévention ont pour but d’agir sur le bien-être de la personne.

Elodie LEVY nous explique « qu'on ne se substitue pas à la politique de qualité de vie au travail. C’est important de le préciser ! Nos services sont vraiment là pour apporter des bonnes pratiques et des clefs aux collaborateurs pour qu'ils soient acteurs de leur santé. Nous souhaitions débuter l'année dans les meilleures conditions possibles. 2020 n’a pas été simple – que ce soit à cause de la crise sanitaire ou, pour les salariés d’AÉSIO, du contexte de fusion – et a apporté son lot de stress et d’interrogations. »

"Bien dans son corps et bien dans sa tête" ont été les mots d’ordre de cette semaine de sensibilisation. Un temps de déconnexion, pour permettre à chacun, de se recentrer sur soi-même.
« Cette semaine est arrivée à point nommé pour apporter aux collaborateurs, de manière un peu différente, des moyens pour #VivreMieux, continue Elodie LEVY. Nous travaillons déjà pour renouveler ces animations et pour qu’elles s’inscrivent sur le long terme. »

Les ateliers ont permis à chacun de se retrouver dans ces thématiques, avec des contenus simples et positifs, qui se rapprochent le plus de la réalité et du quotidien du collaborateur, et ce quel que soit son métier ou son fonctionnement de travail (sur site ou en télétravail). ”

Elodie LEVY Directrice Prévention et promotion de la santé

Rédigé par : Sofia TAALIBI