#Changer de regard

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Comment et pourquoi favoriser les investissements à impact social ?

Depuis 20 ans, l’économie solidaire a révolutionné le monde des affaires. De plus en plus d’investisseurs sont sensibles à l’intérêt général, et n’hésitent pas à œuvrer dans des actions sociales.
Quel est l’intérêt des investissements à impact social ? Que faire pour favoriser les investissements à impact social ? Faisons un tour d’horizon.
Femme qui fait le signe de la victoire, marché oriental

Qu’est-ce qu’un investissement à impact social ?

Afin d’améliorer la qualité de vie de la population, de nombreuses entreprises décident de placer leur argent dans la concrétisation des projets sociaux. Ce concept, appelé « investissement à impact social », est une innovation dans le domaine de l’entrepreneuriat. Il a pour finalité de générer des retombées sociales.

L’investissement à impact social allie explicitement retour social et retour financier sur investissement. ”

Comité Français sur l’Investissement à Impact Social

Tout comme l’économie sociale et solidaire, l’investissement à impact social a pour base des objectifs sociaux et économiques. Il peut toucher plusieurs volets, entre autres :

  • la création d’emploi pour les plus défavorisés.
  • la formation des jeunes en situation de chômage.
  • l’amélioration de l’accès aux soins.
  • la lutte contre la pollution et la déforestation…

Dans tous les cas, il est impératif que les impacts sociaux soient ‘mesurables’, afin d’évaluer l’efficacité du projet.

En règle générale, les investissements à impact social sont initiés par un écosystème d’acteurs sociaux, plus précisément les associations, les fondations, les coopératives, les mutuelles comme AÉSIO, mais aussi les entreprises du secteur privé et les institutions financières.

Ce modèle de placement/financement a apporté un nouveau souffle au mode d’entreprendre.

Pourquoi l’ESS est-elle appelée « tiers secteur » ?

Investissements à impact social : quels avantages ?

Les investissements à impact social figurent parmi les éléments-clés de l’économie collaborative. Concrètement, ils sont basés sur la solidarité et l’utilité sociale.

À la différence des investissements dits ‘classiques’, les investissements à impact social ne consistent pas uniquement à atteindre un objectif commercial.

Ils permettent de concilier le « rendement financier » et le « rendement social » :

  • d’une part, l’investissement à impact social est une solution efficace pour soutenir la mise en œuvre des projets sociaux. En optant pour ce type de placement, chaque individu peut prendre part au développement. C’est, en quelque sorte, un moyen pour veiller à l’intérêt général.
  • d’autre part, les entreprises peuvent aussi tirer profit de l’investissement à impact social. En finançant des projets environnementaux, elles ont la possibilité de réduire leurs impacts carbone. C’est le cas des différents programmes qui sont mis en œuvre dans le cadre d’une politique RSE : le reboisement, le recyclage des déchets plastiques, la mobilité écologique, les sensibilisations sur la protection de l’environnement…

En favorisant les investissements à impact social (locaux ou internationaux), sachez qu’il est tout à fait possible de participer à la résolution des problèmes sociaux tels que le chômage, la pauvreté, l’insécurité… D’ailleurs, les acteurs sociaux sont encouragés à affecter des fonds pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD), le programme qui succède aux Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). 

Comment favoriser l’investissement à impact social ?

Les banques de développement (Banque mondiale, BID…) ont changé leur politique. Elles ne se contentent plus de leur fonds personnel pour être porteurs de projets et financer les projets de développement, mais font également appel aux acteurs du secteur privé afin d’assurer la mise en œuvre des projets.

Grâce à l’épargne solidaire, toutes les personnes, qu’elles soient physiques ou morales, peuvent placer leur argent dans la réalisation des programmes sociaux. En choisissant le label "Finansol" par exemple, les investisseurs sociaux peuvent s’assurer que leur placement est bel et bien injecté dans la mise en œuvre des projets sociaux.

Si vous souhaitez obtenir le label "Finansol", sachez qu’il est indispensable de respecter quelques conditions d’éligibilité, notamment :

- Vous devez investir de 2 à 5% de l’épargne dans un projet social.
- Vous devez offrir sous forme de « don » une partie du revenu (25%)

Les investissements à impact social sont d’une importance capitale. En effet, ils permettent de renforcer la mise en œuvre des programmes sociaux. En 2017, plus de 11,55 milliards d’euros ont été collectés grâce au Finansol, soit une hausse de 16% par rapport à l’année précédente. Ce budget a permis de soutenir les populations les plus vulnérables et de renforcer la protection de l’environnement dans plusieurs pays répartis dans le monde.