#Changer de regard

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Don du sang : un acte solidaire

Les besoins en transfusion sanguine sont quotidiens. Et chaque jour, le don du sang permet de sauver des vies en palliant bon nombre de situations d’urgences et de besoins chroniques. Cependant, seuls 4% des Français donnent leur sang, et moins encore depuis l’arrivée du Covid-19. A l’occasion de la journée mondiale des donneurs de sang, nous vous rappelons tout ce qu’il faut savoir sur cet acte citoyen et solidaire.

Le don du sang permet à l’Établissement français du sang (l’EFS) de prélever et de disposer de tous les composants du sang (globules rouges, plasma et plaquettes). Parce que le sang est précieux et essentiel au bon fonctionnement de notre organisme, l’utilité du don n’est plus à démontrer.

Accepter de donner, c’est venir en aide aux personnes qui en ont besoin.

L’EFS lance un appel d’urgence au don du sang

Après les jours fériés de mai qui ont causé une baisse importante des réserves de sang, l’EFS constate avec le déconfinement une chute de la fréquentation de ses collectes. Avec moins de 85 000 poches, les réserves de sang sont désormais trop basses et la situation est très fragile, en particulier sur les groupes sanguins O et B. 

C’est pourquoi les citoyennes et citoyens sont appelés à se mobiliser massivement pour donner leur sang dès à présent afin de permettre à l’EFS de fournir aux établissements de santé les produits sanguins dont ils ont besoin pour soigner les patients.

 A quoi sert le don de sang ? 

La transfusion sanguine peut s’avérer primordiale pour répondre à certaines situations d’urgences et traiter de nombreuses pathologies.

Par exemple, une hémorragie nécessite un besoin urgent de transfusion. C’est le cas également pour les maladies du sang et les cancers comme les leucémies, les lymphomes, les myélomes et la myélodysplasie, qui exigent une grande quantité de globules rouges, ou de plaquettes. Mais pas seulement ! 

Le don peut également servir aux personnes opérées, aux accidentés de la route, aux hémophiles, en cas de catastrophes naturelles et dans de nombreuses autres circonstances.

Lorsqu’une partie du sang récolté ne peut être utilisée, elle est parfois exploitée à des fins non thérapeutiques, pour le développement de la recherche ou de l’enseignement.

Qui peut donner son sang ?

Selon l’EFS, toute personne majeure et en bonne santé ne faisant pas l’objet d’une mesure de protection légale (tutelle) et reconnue apte à l’issue de l’entretien pré-don peut donner son sang, si elle répond aux conditions suivantes : 

  • Avoir entre 18 et 70 ans (65 ans pour les plaquettes) ;
  • Peser plus de 50kg ;
  • Ne pas être enceinte ou avoir accouché dans les 6 derniers mois ;
  • Ne pas avoir subi d’intervention chirurgicale lors des 4 derniers mois ;
  • Ne pas avoir voyagé dans un pays impaludé.

Attention, vous devrez attendre 2 semaines après une maladie virale (grippe, gastro-entérite…), la prise d’antibiotiques ou de corticoïdes en comprimés ; 24h après le traitement d’une carie ; 6j après une extraction dentaire ou un détartrage et 4 mois après un rapport non protégé avec un nouveau partenaire sexuel pour pouvoir donner votre sang.

Vous pouvez donner plusieurs fois votre sang dans l’année :

  • 6 fois maximum pour un homme ;
  • 4 fois pour une femme  ;
  • 24 dons de plasma et 12 dons de plaquettes par an. 

Il existe plus de 150 sites de l’Etablissement français du sang en France et 40 000 collectes mobiles dans les entreprises, communes, établissements scolaires.

Comment se déroule une collecte de sang ?

Un don de sang est généralement sans risque et l’organisme reconstitue très vite, et de manière naturelle, le sang qui a été prélevé.

Avant de vous rendre dans l’un des sites ou collectes de l’EFS, vous pouvez effectuer un test en ligne afin de savoir si vous pouvez donner votre sang. 

Le jour J, vous devez remplir un questionnaire en vue de préparer l’entretien avec un professionnel de santé de l’EFS. Cet entretien est confidentiel et vise à s’assurer que le don ne présente aucun risque pour le donneur ou le receveur (antécédents médicaux, comportements à risque…).

Le professionnel de santé fait ensuite un rapide examen clinique (prise de votre tension artérielle et vérification du taux d’hémoglobine).

Après avis favorable du professionnel de santé, on procède au prélèvement. Celui-ci dure entre 8 et 10 minutes et la quantité de sang prélevé se situe entre 420 et 480 ml.  Une collation vous est par la suite offerte.

Si un malaise vagal survient, ne paniquez pas. Celui-ci est lié à la baisse de la pression artérielle ou à l’anxiété. Il s’agit d’un malaise bénin. Si cela vous arrive, il est toutefois mieux d’éviter certaines pratiques dans les heures qui suivent (activités en hauteur, aquatiques…).  

Vous avez eu le Covid-19 et souhaitez donner votre sang ?  

  • Si vous avez été positif au Covid-19, il faut attendre 28 jours après le début des symptômes ou 14 jours après la disparition des symptômes avant de donner ; 
  • Si vous êtes asymptomatique avec un test positif au Covid-19, vous devez attendre 14 jours à partir de la date du test ;
  • Si vous avez été en contact étroit avec un cas confirmé de Covid-19, vous devez attendre 14 jours après le dernier contact sauf si le test PCR est négatif.

 

#PRENEZ LE RELAIS
1 MOIS POUR TOUS DONNER !

Le don de sang, un geste solidaire pour les adhérents d’AÉSIO mutuelle

À l’occasion de la Journée Mondiale des Donneurs de Sang, AÉSIO mutuelle soutient l’Établissement Français du Sang qui reconduit, cette année encore, l’opération « #Prenez le relais, 1 mois pour Tous donner ! »

Tous les citoyens sont invités à devenir les ambassadeurs du don de sang auprès de leur entourage du 9 juin au 9 juillet 2021 pour les encourager à donner leur sang à leur tour.

L’objectif est de mettre en place une grande chaîne de solidarité collective qui se formera ainsi grâce à ce passage de témoin pour aider les patients qui ont besoin de transfusions sanguines. 

AÉSIO mutuelle, l’Établissement français du sang et la Fédération française pour le don de sang bénévole sont mobilisés sur leurs engagements et leurs valeurs communes, que sont la solidarité, la promotion des actions sources de progrès et d’utilité sociale pour tous et pour le développement de la citoyenneté.

En France, 10 000 dons sont nécessaires chaque jour pour pouvoir assurer les besoins des malades. 
Pour participer à une collecte de sang près de chez vous, cliquez sur le lien suivant 

Rédigé par : Yasmine KHIZRANE