#Objectif bien-êtreMis à jour le :

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Au printemps, plus d’excuse pour ne pas manger de fruits et légumes !

Le printemps est arrivé et il apporte avec lui de nouveaux fruits et légumes à cuisiner et à ajouter dans notre assiette. Pour profiter au maximum de leurs saveurs et de leurs bienfaits, privilégiez-les cultivés localement et cuisinez maison.
Femme qui choisit des légumes au marché

Pourquoi consommer des fruits et légumes de saison ?

Consommer des aliments de saison permet de manger des produits de qualité, où le goût et la richesse nutritionnelle sont au rendez-vous afin de réveiller d’autant plus nos papilles.

De plus, chaque saison répond aux besoins du corps humain. C’est pour cela que l’hiver, nous retrouvons principalement des fruits et légumes riches en vitamine C, et l’été des fruits et légumes gorgés d’eau.

Les fruits et légumes de saison sont cueillis à maturité. Plus savoureux et plus riches en vitamines, minéraux et antioxydants, qui protègent notre organisme, ils renforçent nos défenses immunitaires et préviennent ainsi l’apparition de maladies.

Cultivés selon la saisonnalité, ils respectent des modes de culture naturels et limitent alors l’utilisation de produits chimiques.

Acheter localement : quel intérêt ?

Privilégier une consommation de fruits et légumes de saison, locaux, c’est une bonne idée pour être en bonne santé.

Depuis de nombreuses années, les modes de consommation nous ont poussés à faire nos courses dans les supermarchés, permettant d’avoir un bon nombre de produits, au détriment parfois de leur provenance. Il est pourtant préférable de profiter des circuits courts.

Les circuits courts, c’est quoi ?

Ce terme désigne les producteurs qui travaillent près de chez vous pour vous proposer des aliments de qualité, respectant les modes de production, les saveurs du terroir et où la fraîcheur et la qualité des produits sont imbattables. C’est encore mieux si vous les rencontrez sur les marchés, lors des ventes directes à la ferme, au sein des drives fermiers.

Saviez-vous qu’en plus de bénéficier de fruits et légumes frais, locaux et de qualité, vous allez certainement faire des économies ? En passant directement du producteur au consommateur, il n’y a pas d’intermédiaires, ainsi vous réalisez quelques euros d’économies sur votre panier de produits frais.

Acheter localement, c’est également préserver la biodiversité :

  • Limitation de l’utilisation de produits chimiques pour la culture
  • Limitation de la culture industrielle pour le retour des cultures de variétés plus anciennes, et surtout :
  • Moins de transports
  • Moins d’emballages
  • Moins de temps de conservation entre la cueillette et l’assiette, et sans aspersion de conservateurs !

Comment bien conserver les fruits et légumes ?

Pour préserver la qualité des fruits et légumes de saison, achetez-les progressivement afin de les épuiser dans la semaine. Au-delà, vos produits vont s’auto-consommer pour se préserver, la qualité nutritionnelle risque de décliner et la fraîcheur ne sera plus au rendez-vous.

Il est alors primordial de bien les conserver pour éviter le gaspillage alimentaire.

Sachez que certains fruits et légumes dégagent de l’éthylène, un élément volatil, accélérateur de maturation. C’est le cas des abricots, avocats, bananes, figues, fruits de la passions, kiwis, melons, pêches, poires, pommes, tomates… Ne les stockez pas ensemble. Eliminez ceux qui sont trop mûrs car ils produisent encore plus d’éthylène.

Evitez également de conserver des légumes dégageant une forte odeur tels que les poireaux, les choux, les oignons avec des fruits ou légumes fragiles, au risque de voir leur goût altéré.

Certains légumes ont besoin d’être conservés avec une légère humidité pour limiter la déshydratation. C’est le cas des légumes feuilles (salades, épinards, herbes aromatiques…), des légumes tiges (poireaux, asperges…), des légumes racines : carottes, radis, panais, céleris, betteraves). Entourez-les si besoin d’un linge humide ou mettez à proximité un papier absorbant humide ou conservez-les dans votre bac à légumes.

A contrario, certains ont besoin d’être conservés au sec, à température ambiante et à l’abri de la lumière comme les oignons, l’ail, les échalotes, les pommes de terre, les courges…

N’oubliez pas d’ôter les plastiques qui entourent vos fruits et légumes afin d’éviter tout risque de pourrissement.

Le plus : cuisiner maison et associer les enfants

Pour bénéficier d’autant plus du goût et de la qualité nutritionnelle de vos fruits et légumes, achetez-les bruts et transformez-les à la maison.

Cuisinez avec vos enfants pour développer leur éducation culinaire et éveiller leurs sens. Le fait de les associer à la préparation d’un aliment, leur donnera plus facilement l’envie de goûter et d’apprécier de nouvelles saveurs !

Bonne dégustation !