#Changer de regard

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Quel est le rôle des professionnels de santé au travail ?

Avec le décret 2016-1908 du 27 décembre 2016, la médecine du travail s'est modernisée. Mieux définies par la loi, ses missions incluent diverses actions en entreprise.
Mais qui sont les professionnels de santé au travail ? Et quel est le rôle de chacun ?
Panneau main barrée danger - Unsplash

Le médecin du travail 

Le médecin du travail est rattaché à un service de santé et de prévention inter-entreprises ou directement salarié de l'entreprise. Diplômé en médecine, il justifie également d’un certificat ou diplôme d’études spécialisées (CES ou DES) car la médecine du travail est une spécialité à part entière. Il est soumis au secret médical et son indépendance est garantie par le Code de la Santé publique : « En aucune circonstance, le médecin ne peut accepter de limitation à son indépendance dans son exercice médical de la part du médecin, de l’entreprise ou de l’organisme qui l’emploie. Il doit toujours agir, en priorité, dans l’intérêt des personnes et de leur sécurité ou sein des entreprises ou des collectivités où il exerce ». 

Ses missions impliquent la gestion du service de santé qu’il supervise, le cas échéant. Il s’occupe également de la prise en charge des visites médicales obligatoires et ponctuelles. D’autre part, il joue un rôle essentiel de conseil à l’employeur en matière de prévention et de protection du personnel sur diverses thématiques : 

  • le bien-être et la qualité de vie au travail ;
  • l’adaptation des rythmes et postes de travail à l’humain afin d’éviter l’apparition de pathologies et la désinsertion professionnelle ;
  • l’évaluation des risques ;
  • l’hygiène de l’établissement, incluant les infrastructures de travail mais aussi les espaces de restauration et les sanitaires.

Il peut également, à la demande du chef d’entreprise, le guider dans l’élaboration du document unique de prévention des risques professionnels (DUERP).

Enfin, le médecin du travail consacre une partie de son temps à la veille épidémiologique et sanitaire (études, recherches et enquêtes auprès de populations spécifiques). Selon l’ampleur de son service et la diversité des missions qui lui sont confiées, il peut déléguer certaines activités aux membres de son équipe pluridisciplinaire : médecin collaborateur, interne, infirmier, mais aussi ergonome, psychologue, technicien santé au travail…

Sur le même sujet

Le service de santé au travail : quelle est son utilité ?

Le service de santé au travail veille à préserver l’intégrité physique et morale des individus en contexte professionnel. Il place le concept de prévention au cœur de son action, notamment depuis la dernière réforme santé. Qui sont les professionnels qui le composent ? Quelles sont ses missions ?
Gros plan sur cette structure fondamentale pour le bien-être des salariés !

#Coulisses Aésio

Le médecin collaborateur

Le médecin collaborateur est un docteur en cours de formation ou de reconversion dans le secteur de la médecine du travail. Il est recruté par le service de santé et de prévention au travail autonome ou inter-entreprises pour assister le médecin du travail dans ses fonctions. 

Dans le cadre de son emploi, il peut assurer un panel de missions variées, préalablement définies par son superviseur : 

  • réaliser les visites d’information et de prévention individuelles ;
  • prendre en charge les examens d’aptitude à l’embauche ainsi que les examens intermédiaires ;
  • réaliser les examens qu’il juge nécessaires en fonction des risques professionnels encourus par le salarié ;
  • effectuer les actions de prévention et dépistage essentiels en cas d’épidémie ;
  • vacciner les travailleurs ;
  • diriger les protocoles d’urgence, notamment en cas d’accident du travail.

Il est habilité à délivrer un avis d’aptitude ou d'inaptitude.
C'est également un des professionnels de santé en mesure de vous informer sur les campagnes de prévention nationales, si vous avez des questions.

professionnels de santé au travail - cancer colorectal prévention

Cliquez sur l'image pour l'agrandir et voir nos conseils prévention sur le cancer colorectal
 

L’infirmier

Aux yeux de la loi, la présence d’un infirmier est une obligation pour les entreprises de plus de 200 salariés (500 pour le tertiaire). Elle peut faire l’objet d’une embauche ou intervenir dans le cadre de prestations extérieures. En dehors des situations d’urgence, il assure des missions à caractère essentiellement préventif : visites d’information, prévention des accidents du travail, promotion de la santé et de la sécurité au travail. La qualité de vie des salariés en milieu professionnel est au cœur de ses préoccupations. 

Chez AÉSIO mutuelle, c'est Florian RICHAUD, infirmier et en charge du département Prévention Santé au travail, qui est missionné sur les besoins des collaborateurs. Il travaille par exemple sur les RPS (risques psychosociaux en entreprise) et les TMS (troubles musculo-squelettiques) participant à la mise en place du plan de prévention.

Nous réalisons des entretiens infirmiers et orientons si besoin vers le médecin du travail qui va proposer des actions ou préconisations pour mettre en sécurité le collaborateur. Par la suite, nous pourrons intervenir sur le poste du salarié – si ce dernier le souhaite - et auprès du manager.
Notre rôle est d'abord d’accompagner et coordonner les différentes mises en relation entre les acteurs. Et de garantir le maintien à l’emploi du collaborateur. ”

Florian RICHAUD Responsable Dpt Prévention Santé au travail

L’étudiant en santé

Durant leur cursus universitaire, les étudiants de filières sanitaires peuvent intervenir au sein de certains services de santé au travail agréés. 

-  L’interne

Les étudiants en médecine sont accueillis pour un stage ou un recrutement temporaire (par exemple pour un remplacement). Ils interviennent dans le cadre de la médecine du travail après avoir validé le deuxième cycle d’études en France ou s'ils justifient d’un niveau équivalent dans l’Union Européenne. Ils accompagnent les actions de prévention et sont autorisés à réaliser les visites de suivi individuel et renforcé des salariés.

-  Le service sanitaire

Depuis 2018, les étudiants inscrits dans certaines filières sanitaires (futurs médecins, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, ergothérapeutes) sont dans l’obligation de réaliser un service sanitaire. D’une durée de 6 semaines, il peut avoir lieu en entreprise afin de renforcer les pratiques de prévention déployées dans l’établissement.

L’intervenant en prévention des risques professionnels

L’IPRP est un expert en prévention des risques en entreprise. Il s’agit d’une personne physique ou morale dont l’action vient compléter celle du médecin du travail. Il assure : 

  • le diagnostic et le conseil sur toutes les questions liées aux conditions de travail ;
  • l’accompagnement et le suivi des actions engagées ;
  • l’élaboration de rapports destinés au médecin référent de la société.

Il met au service des travailleurs ses compétences techniques et organisationnelles dans les disciplines telles que la toxicologie, l’hygiène industrielle ou encore l’organisation du travail.

Les professionnels de santé au travail sont des acteurs centraux du bien-être des salariés. Spécialistes de la prévention santé, ils jouent un rôle-clé dans la vie de l’entreprise.