Martine & son crabe —

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Conserver sa féminité pendant et après un cancer

Le dépistage précoce et les traitements - en permanente évolution - offrent un véritable espoir de guérison, c'est indéniable ! Cependant, cela ne change rien à la vulnérabilité qu'une femme touchée par le cancer ressent. Cette fragilité que le changement d’apparence physique implique, et que la sensation de fatigue ne fait que renforcer. Nous avons rencontré des femmes combatives, qui ont du réapprendre leur féminité suite à un cancer.
Mains de femmes, serrent des draps rouges

Si le cancer du sein a une atteinte plus visible sur la féminité des patientes puisqu’il touche un attribut communément symbole de féminité, tous les cancers - qu’ils soient du sein, gynécos ou autres - impliquent, dès l’annonce du diagnostic, pendant les traitements et même en phase de rémission un réel traumatisme émotionnel et physique pour la patiente.

Ce retentissement psychologique et physique peut s’étendre sur plusieurs années !

Entretien avec des femmes combatives, qui ont du se réconcilier avec un corps différent, le réapprivoiser, composer avec ses changements intimes... Bref, réapprendre leur féminité après l'annonce d'un cancer.

------------------------

Clarisse Pachabeyian

En plus du combat à mener contre ce crabe qui en veut à notre peau, il faut affronter une autre épreuve : celle de voir sa féminité mise à rude épreuve ! ”

Clarisse PACHABEYIAN Coordinatrice Thématiques PPS - Prévention et promotion de la santé chez AÉSIO mutuelle

Petit aperçu des effets du cancer sur la féminité...

Clarisse Pachabeyian - Toutes les femmes ne seront pas confrontées à l’ensemble des "réjouissances" citées ci-dessous, heureusement d’ailleurs, mais on ne peut les passer sous silence, tant leur impact a une résonnance sur la qualité de vie des malades !

—  Les changements visibles

  • La modification de l’apparence du sein :
    • soit en raison soit d’une chirurgie (ablation partielle ou complète du sein, appelée mastectomie),
    • soit en raison de la radiothérapie qui peut aussi modifier l’aspect du sein (la peau et parfois la forme) ;
  • L’alopécie : qui intervient avec certaines chimiothérapies et implique une perte des cheveux, des cils, des sourcils et même des poils ;
  • Les ongles qui peuvent noircir, se fendre et tomber, là aussi à cause de certaines chimiothérapies ;
  • La prise de poids liée à certains traitements (notamment l’hormonothérapie).

—  Les changements que l'on ne voit pas

  • La fatigue liée, non seulement à l’annonce (le coup de massue que l'on reçoit), aux traitements (chimio, immunothérapie) mais aussi à la fréquence des déplacements pour les RDV médicaux (parfois quotidiennement, pour les séances de radiothérapie) ;
  • La sécheresse cutanée (visage, syndrome pieds-mains, sécheresse vaginale, buccale) ;
  • Les douleurs liées aux différentes chirurgies, mais également chroniques en raison de certains traitements qui peuvent générer des douleurs musculaires, des troubles digestifs… qui finissent par laisser eux aussi des stigmates et rejaillir sur la féminité.

—  Les changements intimes

  • L’impact sur la libido
    Bien entendu tous ces changements, ces douleurs impactent aussi notre libido. D’abord parce que le corps change et on a du mal à se reconnaître et puis parce que certains traitements ou chirurgies peuvent (notamment des ovaires, de l’utérus ou du col de l’utérus) entraîner des douleurs rendant l’acte sexuel douloureux voire impossible pendant une certaine période. Il convient alors d’oser en parler à son partenaire mais aussi aux médecins, auxiliaires médicaux et autres structures associatives de patientes notamment, car des aides et des soutiens existent. Ces sujets ne doivent pas rester tabous, au risque de s’oublier et de vivre une double peine.
  • Les troubles de la fertilité
    Féminité et fertilité sont aussi étroitement liées. Un cancer du sein, un cancer gynécologique ou même un autre type de cancer peut affecter ponctuellement ou définitivement notre fertilité. Là aussi, soit en raison d’une intervention chirurgicale, qui aurait pour objectif d'enlever la tumeur et pourrait affecter la fertilité de façon définitive, comme pour certains cancers de l'appareil génital (utérus, ovaire), soit en raison de certains traitements qui peuvent provoquer une baisse de la fertilité, voire une infertilité. Celle-ci n’est pas forcément définitive et dépend notamment de l’âge, et du type de traitement employé.

Ces facteurs conjugués participent souvent à une dépréciation du corps, une perte de confiance en soi. Mais heureusement, il existe de plus en plus de soutiens et d’accompagnements pour tenter d’alléger tous ces effets liés à la maladie.

—  Alléger les effets de la maladie

Les pistes existantes :

  • Chirurgie réparatrice (immédiate ou différée et avec différentes techniques)
  • Tatouage 3D du mamelon ou tatouage artistique sur la cicatrice ou encore tatouage éphémère (patch à coller)
  • Lingerie/maillots adaptés (avec prothèse externe ou adaptée aux "amazones")
  • Socio-esthétique (maquillage, produits et vernis de soins adaptés, massages bien-être…)
  • Perruques et turbans
  • Sophrologie
  • Relaxation
  • Accompagnement d’un diététicien
  • Activité physique adaptée (escrime, aviron, Qi Gong, Pilates, yoga…)

Les actions mises en place chez AÉSIO 

Le fonds de solidarité AÉSIO prévoit un dispositif d’aide spécifique pour les cancers.

  • Ces aides permettent aux adhérents d’accéder à des prestations et soins de supports (lingerie adaptée, diététique, perruques, sophro...)
  • de bénéficier d’un accompagnement psychologique pour eux et leurs proches
  • et d’un ensemble de dispositifs liés au bien-être.

Notre mutuelle soutient ou a soutenu de nombreuses structures qui accompagnent les femmes touchées par un cancer et agissent pour préserver leur féminité, comme :

  • EMERA, qui propose des activités collectives (cuisine, APA, yoga, Taïchi, sophro, activités artistiques…) mais aussi des prestations individuelles (soins d’esthétique médicosociale, sophro, toucher détente, shiatsu…)
  • La Montpellier Reine a du Cœur, qui lève des fonds via une course rose annuelle pour offrir des soins de supports à des femmes touchées par un cancer du sein (réflexologie, massages, séances avec une énergéticienne pour couper le feu pendant la radiothérapie …)
  • SoS Féeminité, qui délivre des soins de socio esthétiques en duo et réhabilite des perruques pour les redistribuer aux femmes qui n’ont pas le moyen de s’en acheter une.
  • Les Monocyclettes, une marque de vêtements et de lingerie dédiée aux femmes amazones
  • ImaGYN, qui, au-delà de ses missions de sensibilisation à la vaccination HPV, au dépistage régulier, accompagne les femmes touchées par un cancer gynécologique avec une multitude de formes de soutiens.

De façon générale, AÉSIO mène toute l’année des actions dans les territoires sur la thématique cancer et soutient des structures dont nombre d’entre elles ont vocation à à accompagner des malades et principalement des femmes.

—  "Histoires de résilience"  : elles ont réappris leur féminité après un cancer 

Dans ce podcast réalisé par AÉSIO, nous avons rencontré des femmes qui se sont battues contre le crabe. Qui ont réappris à vivre avec ce corps différent, changé. Et comment elles ont reconquis leur féminité après cette épreuve.

Comme Céline, à qui les médecins ont expliqué qu'il fallait enlever son utérus. Elle qui essayait d'avoir depuis plusieurs années un enfant se retrouve avec un corps incapable d'enfanter... Elle raconte son parcours dans l'épisode 3 : "Le rapport au corps" 🎧.

Mon corps s'est arrêté de vivre (...) C'est seulement après cette opération que j'ai compris que tout allait basculer et que j'allais devoir faire définitivement le deuil de donner la vie. Et ça, c'est un long parcours.
J'ai vécu des tas d'émotions, de la tristesse, de la colère, de l'injustice. Ça a été très compliqué à vivre ! ”

Céline

Les épisodes du podcast "Histoires de résilience"

Retrouvez tous les épisodes

 


Comment conserver sa féminité et apprivoiser une nouvelle image ?

Un cancer bouleverse la vie d'une femme. Avec ses effets visibles, d'autres plus intimes...

Comment réapprivoiser ce corps qui change, pendant et après l'annonce d'un cancer ? Ariya Oum, Ambassadrice de Resilience Care rassure : « C'est important de prendre soin de soi quand on se sent bien entre les chimios, surtout continuer à profiter comme avant ! »

Ariya Oum, Ambassadrice de Resilience Care, au micro d'Ali Rebeihi

Cancer : conserver sa féminité 

Le Robert définit la féminité par l’« ensemble des caractères stéréotypés correspondant à l’image sociale traditionnelle des femmes ». C’est justement ce qui est en jeu lors d’un cancer. « Selon l’histoire personnelle de chacune, les répercussions du cancer du sein sur la féminité seront différentes. Souvent, elles entraîneront des remaniements psychiques importants », explique Andrée Lehmann, psychanalyste qui a longtemps travaillé en cancérologie.

Portrait Ali Rebeihi, journaliste France Inter

Mastectomie, perte des cheveux, des cils, des sourcils… En plus des effets secondaires dus au traitement d’un cancer, les femmes doivent faire face à des transformations physiques qui peuvent avoir des conséquences intimes, personnelles ou sociales lourdes.

Parce que le corps et l’esprit ne forment qu’un, l’épreuve du cancer nécessite de puiser dans de profondes ressources pour refaire surface. Accepter ce corps qui ne sera plus le même.

Redéfinir ce que c’est qu’être une femme, en ne focalisation pas tout sur son anatomie.

Pour vous aider, vous pouvez vous appuyer sur les soins de support :

  • Psychologue ou un psychothérapeute pour être soutenu par un professionnel
  • Aeliers socio-esthétiques pour vous aider à accepter votre nouvelle "image"

3 Français sur 4(1) jugent les soins de supports aussi importants que les traitements médicaux.
 

(1) Source : étude Institut Odoxa pour l’Association francophone des soins oncologiques de support et AMGEN (2020)

  Nous avons conçu le programme « Décidons ensemble de vivre mieux » avec le journaliste Ali Rebeihi, comme un ensemble de contenus autour du bien vivre et du développement personnel, faits pour vous accompagner au mieux dans le quotidien, à la maison ou au travail.

Découvrez nos vidéos témoignages et nos prises de paroles d’experts, interviewés par Ali Rebeihi. De quoi nous aider à vivre mieux, ensemble !


  

Macaron violet

Un événement phare en 2021 : le Rallye des Deuch'S

Le Rallye des Deuch’S qui, s’il roule pour cette 4ème édition pour tous les cancers, abordera sur chaque étape le volet accompagnement pendant et après la maladie et offrira une mise en lumière des structures locales œuvrant sur l’accompagnement des malades.
Ce sera l’occasion pour AÉSIO, comme pour notre partenaire Les Deuch’S, de donner la parole à des patientes, à des soignants et à des structures de soins de supports pour aborder - entre autres - le vaste sujet de la féminité pendant et après la maladie.

AÉSIO prend la parole également sur le cancer et la féminité au travers de sa page Instagram "Martine & son crabe" qui met en avant de nombreuses K fighteuses et bons conseils.

Evoquons aussi le volet "sororité" incarné par la communauté des K fighteuses 💪
La majeure partie des malades me confie que c’est auprès de cette communauté qu’elles peuvent aborder librement - et en confiance - le sujet de leur féminité ébranlée par la maladie !
 

L’effet #TogetherStronger 😊